Monde

Républicaine centrafricaine : Plus de trois millions de personnes ont besoin d'une assistance d'urgence, selon l'ONU

Publié par DK NEWS le 19-10-2021, 15h22 | 2
|

Plus de trois millions de personnes ont besoin d’une assistance d’urgence en Républicaine centrafricaine, a indiqué, lundi à New York, le Représentant spécial des Nations Unies pour ce pays, Mankeur Ndiaye. "Le nombre de déplacés internes demeure à un niveau sans précédent depuis 2014 et 63 % de la population, soit une estimation de 3,1 millions de personnes ont besoin d'une protection et d'une assistance humanitaire d’urgence", a précisé M. Ndiaye devant le Conseil de sécurité de l’ONU.  
M. Ndiaye, qui est également le chef de la mission onusienne de paix pour le pays (MINUSCA ), a toutefois relevé que la République centrafricaine a franchi un palier "non négligeable" vers la stabilité institutionnelle. La République centrafricaine, a-t-il ajouté, a "réaffirmé son ancrage dans le processus de démocratisation avec la mise en place d’un nouveau gouvernement fin juin, à la suite des élections présidentielle et législatives réussies". Il a dans ce sens appelé les Quinze à "maintenir cet élan positif" en reconduisant le mandat d’assistance électorale de la MINUS CA pour approfondir le processus de décentralisation à travers la tenue d’élections locales dont les dernières remontent à 1988. 
M. Ndiaye s’est également félicité de la déclaration de cessez-le-feu du président de la République, Faustin-Archange Touadéra, le 15 octobre dernier, la qualifiant de "grande ouverture au dialogue" qui devrait amorcer la phase opératoire de la feuille de route conjointe pour la paix en République centrafricaine, adoptée par la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) en septembre. "Il est donc impératif que tous les groupes armés et leurs leaders, sans exception, souscrivent sincèrement au processus de paix en exécutant de bonne foi toutes leurs obligations en vertu de l’Accord du 6 février et de la feuille de route conjointe", a souligné le chef de la MINUSCA.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.