Monde

Afghanistan : Les Etats-Unis ne participeront pas aux pourparlers sur l'Afghanistan en Russie

Publié par DK NEWS le 19-10-2021, 15h29 | 25
|

Les Etats-Unis ne se joindront pas aux pourparlers concernant l'Afghanistan qui auront 
lieu en Russie et se dérouleront cette semaine, a annoncé, lundi, le département d'Etat 
américain.  "Nous ne participerons pas aux pourparlers à Moscou", a déclaré à la presse Ned Price, porte-parole du département d'Etat lors d'un point de presse. "La Troïka-plus a été un forum efficace et constructif.
Nous nous attendons à prendre part au forum à l'avenir, mais nous ne sommes pas prêts à le rejoindre cette semaine".
M. Price a précisé que les Etats-Unis étaient dans l'impossibilité de prendre part aux discussions en raison de difficultés logistiques, ajoutant que la partie américaine soutenait toutefois ce processus.
Entretemps, le secrétaire d'Etat Antony Blinken a annoncé plus tard dans la journée que le représentant spécial pour la réconciliation afghane Zalmay Khalilzad était en train de quitter ses fonctions et qu'il serait remplacé par son adjoint Thomas West. Le départ de M. Khalilzad, envoyé spécial pour l'Afghanistan sous les administrations Donald Trump et Joe Biden, in tervient moins de deux mois après le retrait des Etats-Unis du pays.  L'envoyé spécial russe pour l'Afghanistan Zamir Kabulov a dit vendredi dernier que la Russie avait invité les Etats-Unis à participer aux prochains pourparlers sur l'Afghanistan à Moscou, qui se concentreraient sur la reconstruction après le conflit et l'assistance humanitaire. La Russie a invité les représentants des Talibans à prendre part à la réunion prévue pour le 20 octobre.
Les consultations en "format de Moscou" sur l'Afghanistan avaient été lancées en 2017 en s'appuyant sur le mécanisme de consultation de six parties entre les représentants de la Russie, de l'Afghanistan, de la Chine, du Pakistan, de l'Iran et de l'Inde.

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.