Monde

Sahara Occidental : Le Congrès américain bloque la décision de Trump d'ouvrir un consulat à Dakhla occupée

Publié par DK NEWS le 20-10-2021, 14h25 | 109
|

La Commission du Sénat américain en charge des dotations budgétaires vient d'approuver un projet de loi interdisant l'utilisation des fonds alloués au Sahara occidental, au titre de l'aide américaine, dans l'ouverture d'un consulat dans la ville sahraouie de Dakhla occupée, bloquant ainsi une des promesses de l'ancien président américain Donald Trump au Maroc.  "Aucun des fonds mis à disposition du Département d'Etat -par la présente loi ou des lois antérieures-, ne peut être utilisé pour la construction ou le fonctionnement d'un consulat des Etats-Unis au Sahara occidental", stipule ce projet du budget fédéral américain pour l'année 2022 dans le chapitre consacré aux opérations financières du Département d'Etat à l'international. 
Le texte précise, en outre, que l'affectation de ces fonds alloués, en vertu de cette loi, seront mis à disposition dans le cadre de l'assistance et de l'aide au Sahara occidental, ainsi qu'au soutien aux efforts diplomatiques en vue de faciliter un règlement politique au conflit dans ce territoire. 
Cette disposition budgétaire s'inscrit à l'opposé de la décision de Donald Trump de reconnaître la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, et réaffirme également la position du Congrès américain, notamment du Sénat, à l'égard de ce conflit. 
L'ancien locataire de la Maison Blanche avait dans la foulée de l'accord de normalisation entre le Maroc et Israël promis l'ouverture d'un consulat américain dans la ville de Dakhla occupée. 
L'administration Biden a promis de "soutenir activement" les efforts du nouvel envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, pour promouvoir un avenir pacifique et prospère pour le peuple du Sahara occidental et de la région. 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.