Monde

Sahara Occidental : L’Algérie ne participera pas au format "inefficace" de "tables rondes"

Publié par DK NEWS le 23-10-2021, 14h30 | 2
|

Le format dit de +tables rondes+ pour la reprise des négociations sur le Sahara Occidental, auquel fait référence le projet de résolution sur la prorogation de la Minurso est " inefficace et contre-productif ", a réitéré jeudi la délégation algérienne à New York.  

Dans une missive envoyée au président du Conseil de sécurité Martin Kimani, et dont le chef de l’ONU a été rendu destinataire, la mission d’Algérie à New York a réagi vivement au format de négociations dits de +tables rondes+ suggéré dans ledit projet. " Sur instruction de notre gouvernement, je vous écris pour réitérer la position de mon pays concernant la référence dans le projet de résolution sur le renouvellement de la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (Minusro) aux soi-disant +tables rondes +", écrit la mission dans cette lettre consultée par l’APS.

" L'Algérie n'a jamais considéré ces +tables rondes + comme le format ultime pour la conduite du processus politique au Sahara occidental mais plutôt comme une étape de transition vers des négociations entre le Royaume du Maroc et le Front Polisario ", explique la délégation algérienne. Et de préciser que ces " +tables rondes+ se sont avérées inefficaces et sont devenues contre-productives et problématiques du fait de leur instrumentalisation par les autorités marocaines pour se détourner de leurs responsabilités et déformer la réalité du conflit au Sahara occidental comme question de décolonisation".

La mission avertit que l’Algérie ne va en aucun cas prendre part à ces + tables rondes+, tout en réaffirmant son engagement à soutenir les efforts du SG de l’ONU en vue de relancer les négociations directes entre les deux parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc.

" L'Algérie rejette fermement toute référence à tout engagement en son nom de participer à de telles +tables rondes+ ", affirme la mission. Pour autant elle " reste déterminée à soutenir les efforts du Secrétaire général des Nations Unies et son appel aux membres du Conseil de sécurité à + encourager le Maroc et le Front Polisario à s'engager de bonne foi et sans condition dans le processus politique".

La mission a enfin demandé à M. Martin Kimani de faire circuler cette lettre aux membres du Conseil de sécurité afin qu’ils soient informés de la position de l’Algérie.

Le 12 octobre dernier, l’envoyé spécial, chargé de la question d u Sahara occidental et des pays du Maghreb, Amar Belani, avait dans une déclaration à l’APS précisé que le format dit + de tables rondes+ " n’est plus à l’ordre du jour ".

" Cette option est désormais obsolète compte tenu de l’instrumentalisation éhontée par la partie marocaine de la participation de l’Algérie aux précédentes tables rondes pour présenter fallacieusement notre pays comme étant partie à un conflit +régional +", avait-il expliqué. " Toutes les résolutions du Conseil de sécurité identifient, nommément et de manière explicite, les deux parties au conflit.

L’Algérie tout comme la Mauritanie ont le statut, reconnu par les Nations Unies, de pays voisins observateurs du processus de règlement du conflit", a-t-il rappelé. 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.