Sports

Tir au plateau - algerie : Le président de la FATS réagit aux revendications des athlètes de l'équipe nationale

Publié par DK NEWS le 24-10-2021, 15h55 | 37
|

Le président de la Fédération algérienne de tir sportif (FATS), Abderezzak Lazreg, a rejeté 
deux des sept doléances des athlètes de l'équipe nationale du tir au plateau, soulevées lors 
d'une réunion tenue la semaine dernière en présence du directeur technique national (DTN) 
et du directeur d'organisation sportive (DOS).  "Mis à part deux points, l'ensemble des revendications sont logiques, nous sommes là pour mettre les athlètes dans les meilleures conditions de préparation.
Seulement, un athlète n'a pas le droit de s'opposer à la nomination d'un nouvel entraîneur.
L'ancien coach (Madjid Ferrat, ndlr) n'a pas atteint ses objectifs, chose qui a poussé la DTN à le remplacer par Nabi Nabiev, qui avait déjà collaboré avec la fédération.
Il y a aussi le point relatif à l'affectation de matériels de tir sportif à chaque athlète, chose que je ne pourrai jamais le faire, surtout qu'il s'agit d'armes de 5e catégorie, dont la licence est au nom de la FATS.
L'armurerie se trouve à Tipasa, chaque athlète pourra récupérer son arme au début de chaque stage et la restituer après", a déclaré à l'APS le premier responsable.
Les athlètes des équipes nationales des deux disciplines (Plateau et Skeet), messieurs et dames, se sont réunis le 16 octobre, en présence du DTN et DOS, "afin d'éclairer certains points d'ordre organisationnel pour la préparation, dans de très bonnes conditions, de la 19e édition des Jeux méditerranéens de 2022 à Oran (25 juin - 5 juillet)", peut-on lire dans le procès-verbal de la réunion, dont une copie a été transmise à l'APS.
A l'issue de cette réunion, les athlètes ont soulevé sept doléances : "Avoir une copie du programme d'entraînement régulier ainsi qu'un quota de cartouches suffisant (22.500 cartouches/ mois), la programmation des entraînements durant les week-end (jeudi, vendredi, samedi) avec un rythme de trois fois par mois, affectation de matériels de tir sportif pour chaque athlète, présence d'un arbitre fédéral durant les entraînements pour le réglage des machines (grille) et simulation des compétitions, versement des indemnités et frais de transport après chaque fin de stage, refus de l'hébergement à l'hôtel Munatec (dégradé et impropre), et le refus d'imposition par la fédération de Nabi Nabiev comme entraîneur".
Pour le premier responsable de la FATS, il s'agit d'une "manipulation" orchestrée par certaines "personnes malintentionnés".
"Pourquoi les équipes nationales des autres disciplines du tir travaillent sans soulever le moindre problème?, je pense qu'il y'a manipulation dans l'air.
Je tiens à préciser que le budget de l'année 2021 de l'ordre de 1,2 milliard de centimes n'a pas encore été réceptionné.
J'ai dû emprunter auprès des différentes ligues régionales pour permettre aux athlètes de démarrer leur préparation".
Selon une source autorisée, le plan d'action de la FATS n'a été déposé qu'au début du mois d'octobre courant au niveau du ministère de la jeunesse et des sports (MJS), ce qui explique le retard dans la réception du budget, à huit mois des JM.

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.