Sports

Foot-Ligue 1 : Le MC Oran encore impuissant face à sa "bête noire", le Paradou AC

Publié par DK NEWS le 31-10-2021, 16h58 | 8
|

Le MC Oran, auteur d’un début de championnat  gagnant en allant s’imposer sur le terrain du CS Constantine lors de la  première journée de la Ligue 1 de football, s’est montré encore une fois  impuissant face à sa "bête noire", le Paradou AC, en concédant une première  défaite de l’exercice, de surcroît à domicile (4-2), samedi pour le compte  de la deuxième journée. L'entraineur du MCO, Azeddine Aït Djoudi, a déclaré à la presse, à l’issue  de la rencontre, qu’il assumait pleinement ses responsabilités, tout en  reprochant à ses capés leur "naïveté". " C'est ça le football. Comme nous avions réussi à s’imposer à  Constantine, notre adversaire aujourd’hui est parvenu à nous damer le pion  chez nous. On a payé les frais de la naïveté de nos joueurs. Cela dit,  j’assume pleinement mes responsabilités", a-t-il regretté. Cette première défaite des " Hamraoua " a provoqué l’ire des quelques  centaines de supporters locaux qui ont assisté à la rencontre pour une  première depuis la propagation du Coronavirus en début de 2020. Une  réaction que le nouvel entraineur des gars d’El Bahia a dit " comprendre ".
" Les supporters ont le droit d’exprimer leur colère. C’est normal qu’ils  soient déçus après cette défaite, alors qu’ils misent énormément sur leur  équipe, surtout après notre victoire en déplacement lors de la première  journée. Mais, j’espère qu’ils seront patients avec nous à l’avenir, car  nous n'en sommes qu’en début de parcours", a-t-il poursuivi. En fait, Aït Djoudi n’est pas le premier coach du MCO qui subit la loi du  PAC, un club que les Oranais n’ont battu qu’à trois reprises dans  l’histoire des rencontres entre les deux équipes, dont une fois lorsque les  deux antagonistes évoluaient en Ligue 2 en 2009. Les autres rencontres se  sont soldées soit par des défaites des " Hamraoua " ou des matches nuls. Rien que pour les deux précédentes saisons, le PAC l’a emporté trois fois  contre une défaite. Quand on évoque d’ailleurs les confrontations MCO-PAC,  la première rencontre de l’histoire entre les deux équipes, qui remonte à  2005, revient à l’esprit.
A l’époque, Le Paradou, qui renfermait dans ses rangs d’excellentes  individualités, a profité pleinement de la crise dans laquelle se trouvait  les Oranais pour leur infliger un score historique jamais concédé par le  MCO dans son stade d’Ahmed Zabana en s’inclinant six buts à deux.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.