Monde

Tensions entre le Liban et les pays du Golfe : Le règlement du différend se poursuit (Aoun)

Publié par DK NEWS le 03-11-2021, 16h20 | 12
|

Le président libanais, Michel Aoun, a affirmé, mardi, que le règlement du différend qui a surgi avec l'Arabie saoudite et un certain nombre de pays du Golfe se "poursuivait à divers niveaux", dans l'espoir de trouver des solutions "appropriées", selon un communiqué de la présidence libanaise.  Le président s’exprimait lors d’une rencontre avec la cheffe de la délégation du Parlement européen pour les relations avec les pays du Moyen-Orient, Isabel Santos, et les membres de la délégation parlementaire qui l'accompagnaient.
L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahreïn et le Koweït ont annoncé le retrait de leurs ambassadeurs de Beyrouth, pour protester contre les propos tenus par le ministre libanais de l'Information, George Kurdahi, au sujet de la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite intervenant au Yémen depuis 2015 pour aider le gouvernement yéménite à faire face au mouvement "Ansarullah", dit "Houthis".
Le différend a commencé après la publication d'une interview de Kurdahi, enregistrée en août dernier (avant sa nomination en tant que ministre), et diffusée le 25 octobre, dans laquelle il critiquait les opérations de l'Arabie saoudite et des Emirats arabes unis au Yémen. Dimanche, le gouvernement libanais a réaffirmé son attachement aux relations avec les pays du Golfe. Le ministre libanais des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib a appelé lundi l'Arabie saoudite au "dialogue" pour régler la crise diplomatique. 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.