Hi-Tech

Suède : L'institut Karolinska radie les noms de scientifiques racistes

Publié par DK NEWS le 03-11-2021, 17h09 | 13
|

Le prestigieux Institut Karolinska de Stockholm, qui abrite notamment le comité chargé de décerner le prix Nobel de médecine, a annoncé mardi sa décision de débaptiser certains de ses locaux et deux rues qui portaient le nom de scientifiques racialistes ou pro-nazis.  

Au terme des travaux d'un comité nommé l'an dernier par l'institut de recherche, son recteur a précisé dans un communiqué avoir décidé de débaptiser une salle, un bâtiment ainsi qu'une rue portant les noms d'Anders Retzius (1796-1860) et de son fils Gustaf (1842-1919).

"Ils représentaient des valeurs qui ne sont pas en concordance avec les valeurs que nous, comme université, devons porter", a déclaré le recteur de "KI", Ole Petter Ottersen dans une vidéo en ligne.

S'il a à son crédit des travaux scientifiques solides, Anders Retzius est notamment resté de sinistre mémoire pour "l'indice céphalique", une mesure des proportions du crâne source de hiérarchies racistes.

Ses théories anatomico-racialistes ont été poursuivies par son fils.

Dans cette lignée, l'Institut Karolinska a aussi choisi de demander à la ville de Solna où il siège près de Stockho lm de rebaptiser la "rue von Euler" en "rue Ulf von Euler", Nobel de chimie 1970.

Et ce afin de le distinguer de son père, Hans von Euler, Allemand naturalisé suédois et Nobel de chimie 1929, qui avait été un membre actif d'une organisation suédo-allemande devenue pro-nazie à l'époque du Reich.

La décision attendue mardi est la conséquence de débats lancés ces dernières années sur l'héritage historique de l'institut, à l'initiative notamment d'étudiants.

Il s'était déjà traduit par la restitution de crânes, principalement de peuples indigènes, en Finlande, en Polynésie française, en Amérique du Nord ou encore en Australie.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.