Monde

Algérie-Maroc : Agression marocaine contre les ressortissants algériens : une commission sahraouie appelle à une enquête indépendante

Publié par DK NEWS le 06-11-2021, 15h45 | 5
|

La Commission sahraouie des droits de l'Homme a dénoncé, vendredi, l'agression terroriste "lâche" perpétrée par les forces de l'occupation marocaines sur l'axe Nouakchott-Ouargla ayant couté la vie à 3 ressortissants algériens, qualifiant cet acte grave de "crime odieux" qui exige l'ouverture d'une enquête indépendante.

Dans un communiqué dont l'APS a reçu une copie, la Commission sahraouie a dénoncé énergiquement "ce crime odieux perpétré le 1er novembre dernier par les forces de l'occupation marocaines contre 3 ressortissants algériens innocents et pacifiques, au moment où le peuple algérien célébrait le 67e anniversaire du déclenchement de sa glorieuse Révolution". La Commission a qualifié cette agression de crime contre l'humanité et de crime de guerre qui exige une enquête indépendante, tenant le régime marocain pour responsable. "Cet acte lâche commis par le régime marocain est une violation flagrante et grave des droits de l'Homme et de la liberté de circulation des civils sur une route internationale u sitée par les transporteurs de marchandises sur l'axe Nouakchott-Ouargla", ajoute la même source.

La Commission condamne également les pratiques hostiles du Maroc qui entraînent la région toute entière dans l'instabilité, notamment après la reprise de la lutte armée au Sahara occidental suite à la violation de l'accord du cessez-le-feu par le Maroc le 13 novembre 2020. La Commission sahraouie des droits de l'Homme a exprimé sa solidarité "inconditionnelle" avec les familles des trois victimes leur présentant ses sincères condoléances ainsi qu'au peuple algérien frère.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.