Monde

Irak : Forte condamnation de la tentative d’assassinat du Premier ministre

Publié par Dknews le 07-11-2021, 18h18 | 4
|

De nombreux pays et organisations ont condamné la tentative d'assassinat ayant visé dans la nuit de samedi à dimanche le Premier ministre irakien, Moustafa al-Kazimi, appelant les Irakiens à s’unir pour préserver la stabilité du pays.

Au pouvoir depuis mai 2020, Moustafa al-Kazimi est sorti "indemne" d'une "tentative d'assassinat ratée" commise au moyen d'un "drone piégé" qui a visé sa résidence dans la Zone verte à Baghdad. Pour le président Irakien, Barham Saleh, cette tentative d'assassinat est "un dépassement dangereux et un crime odieux". "Nous nous accepterons pas que l'Irak plonge dans le chaos et le désordre", a-t-il déclaré.

Quant au chef du mouvement sadriste Muqtada al-Sadr, il a déclaré que cet acte "terroriste" vise la sécurité et la stabilité du peuple irakien, et vise également à le renvoyer à "un état de chaos pour que les forces non étatiques les contrôlent".

Al-Sadr a appelé l'armée et les forces de sécurité irakiennes à "prendre les choses en main jusqu'à ce que l'Irak se rétablisse et revienne fort". A son tour, l'ancien Premier ministre Haider al-Abadi a dit : "Je condamne l'attaque sus pecte qui a visé al-Kazemi, et j'appelle à la prudence".

Il a poursuivi: "La vigilance et la retenue sont une nécessité, et le dialogue, la compréhension et la solidarité sont devenus des enjeux existentiels pour l'Etat". De son côté, le général Yahia Rassoul, porte-parole du chef d'état-major irakien, a affirmé qu'"une enquête avait été ouverte pour connaître le point de départ du drone piégé", notant que les services de sécurité et de renseignement s'étaient emparés du dossier. La prise pour cible du chef de l'exécutif irakien a été également condamné au niveau régional.

Le président libanais, Michel Aoun, a considéré que cette tentative ne vise pas seulement la personne du Premier ministre irakien, mais vise également "la stabilité et la sécurité en Irak, ainsi que les efforts déployés pour renforcer l’unité nationale, revitaliser l’économie nationale et la vie prospère du peuple irakien frère".

De son côté, le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi, qui a à son tour condamné les faits, a appelé les parties irakiennes à "se calmer et à se donner la main afin de préserver la stabilité de l'Etat". Quant au secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Ahmed Aboul Gheit, il a condamné dans les termes les plus forts la tentative "ignoble" de cibler Al-Kazemi, appelant à "la nécessité pour l'Etat irakien de s'attaquer de manière décisive aux armes incontrôlées et aux groupes hors-la-loi". D'autre part, les Etats-Unis ont dénoncé un "acte apparent de terrorisme".

"Nous sommes soulagés d'apprendre que le Premier ministre est indemne. Cet acte apparent de terrorisme, que nous condamnons fortement, visait le cœur de l'Etat irakien", a affirmé dans un communiqué le porte-parole du département d'Etat Ned Price. "Nous sommes en contact étroit avec les forces de sécurité irakiennes chargées de faire respecter la souveraineté et l'indépendance de l'Irak et avons offert notre assistance dans leur l'enquête sur cette attaque", a-t-il ajouté.  

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.