Monde

Libye : Début des dépôts des candidatures pour la présidentielle et les législatives

Publié par Dknews le 08-11-2021, 18h23 | 8
|

Le dépôt des candidatures pour les élections présidentielle et législatives en Libye doit débuter lundi, une étape qui verra l'amorce d'un processus censé sortir définitivement la Libye de l'instabilité.

C'est ce lundi qu'on verra "le véritable début du processus électoral", a  déclaré, dimanche, le responsable de la Haute Commission électorale libyenne (HNEC), Imed Al-Sayeh. "Nous commencerons à mettre en œuvre les deux scrutins en ouvrant la porte aux candidatures", a indiqué Imed Al-Sayeh. Et d'ajouter que le dépôt des candidatures se poursuivra jusqu'au 22 novembre pour la présidentielle et jusqu'au 7 décembre prochain pour les législatives.

Les candidatures pour la présidentielle seront acceptées "exclusivement dans les bureaux de la commission, à Tripoli (ouest), Benghazi (est) et Sebha (sud)", alors que celles pour les législatives pourront être déposées dans tous les bureaux de la HNEC, a ajouté Al-Sayeh. Ce dernier a souligné par ailleurs qu'aucun des électeurs ne pourra recevoir sa carte électorale s'il ne présente pas de pièces d'identité, pour éviter des irrégularités. 

Il a souligné que la commission avait reçu de la Chambre des représentants tous les amendements techniques liés aux lois sur les élections législatives et présidentielle, qui permettent à la commission de mettre en œuvre les deux processus électoraux. Plusieurs personnalités ont déjà fait part de leur intention de se porter candidat: l'ancien ministre de l'Intérieur, Fathi Bachagha, le diplomate Aref Al-Nayed, l'ex-ambassadeur de Libye à l'ONU, Ibrahim Al-Dabbachi, l'ex-ministre de l'Industrie et membre du parti "Projet national", Fathi Ben Shatwan et l'acteur libyen Hatem Al-Kour.

Les membres du gouvernement s'étaient engagés à ne pas briguer la présidence, mais des analystes ont avancé le scénario d'une candidature pour Abdelhamid Dbeibah, chef du gouvernement d'Union nationale, selon l’agence Reuters.

Pour ce double scrutin, plus de 2,8 millions de Libyens, sur environ 7 millions d'habitants, se sont inscrits sur la plateforme en ligne de la HNEC.

Le premier tour de l’élection présidentielle est prévu le 24 décembre prochain, et des élections législatives se dérouleront probablement en janvier, aux termes d’un plan de paix soutenu par l’ONU. La tenue d’élections crédibles sur l’ensemble du territoire libyen, avec l’aval des différentes parties libyennes, est cruciale pour mettre fin au conflit et favoriser le départ des mercenaires étrangers.

Sous l'égide des Nations unies, la Libye a connu une percée politique il y a quelques mois. Le 16 mars, une autorité de transition élue - comprenant un gouvernement d'union et un conseil présidentiel - a pris ses fonctions pour conduire le pays aux élections législatives et présidentielle de décembre. La Libye, qui a connu une crise politique et sécuritaire depuis 2011, tente de clore définitivement ce chapitre à la faveur d'un processus politique inter-libyen initié en novembre 2020 et facilité par l'ONU.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.