Hi-Tech

Russie : Le nouveau module spatial russe s'est amarré à l'ISS

Publié par DK NEWS le 27-11-2021, 15h59 | 147
|

Le nouveau module spatial russe, le Pritchal, s'est amarré vendredi avec succès à la Station spatiale internationale (ISS), devenant le deuxième engin de ce type mis en orbite par Moscou cette année après le Nauka.

L'amarrage au segment russe de l'ISS s'est fait en mode automatique à 15H19 GMT, selon l'agence spatiale Roscosmos, qui a diffusé des images du module flottant dans l'espace avec les océans bleus et les nuages blancs de la Terre en fond.

«Une fois les contrôles d'étanchéité terminés, les membres de l'équipage russe ouvriront les écoutilles de transition et effectueront les opérations finales», a-t-elle précisé. «Aujourd'hui, nous pouvons affirmer que le segment russe de la Station spatiale internationale est terminé», s'est félicité dans un communiqué le directeur de Roscosmos, Dmitri Rogozine. Le Pritchal («Quai» en russe) avait décollé mercredi avec une fusée Soyouz 2.1B depuis le cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan.

Les cosmonautes russes devront désormais connecter le Pritchal à l'ISS lors d'une sortie dans l'espace prévue le 19 janvier et, le 18 mars, son premier vaisseau spatial habité , le Soyouz MS-21, y sera amarré.

Outre le module, la mission a également livré à l'ISS près de 700 kilogrammes de vivres et d'équipements. Le Pritchal doit servir de noeud d'amarrage permanent pour le segment russe de l'ISS aux côtés du Nauka («Science» en russe), module scientifique dont le lancement avait été retardé de presque 15 ans en raison de déboires techniques.

En juillet, l'amarrage du Nauka avait été perturbé par l'allumage inattendu des moteurs du module, qui avait déplacé l'ISS hors de sa position normale pendant quelques minutes.

Le secteur spatial russe souffre depuis la chute de l'URSS de problèmes de financement, d'errements bureaucratiques et de scandales de corruption. Plusieurs incidents techniques ont eu lieu ces dernières années tant sur des vols habités que sur des lancements de vaisseaux-cargo. Moscou a néanmoins multiplié les annonces de projets ambitieux, tels que la construction de sa propre station spatiale afin de remplacer l'ISS ou celle d'une base lunaire avec la Chine.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.