Régions

Djelfa : La céréaliculture gagne du terrain grace au soutien de l'Etat

Publié par DK NEWS le 26-01-2022, 17h15 | 6
|

La wilaya de Djelfa, plutôt réputée pour sa production de viandes rouges ovines, a commencé à réaliser de grand progrès dans la culture céréalière grâce à l'extension des périmètres irrigués à la faveur de la politique d'aide adopté par l'Etat qui lui a permis de devenir pionnière dans plusieurs filières agricoles.

En dépit de son climat semi-aride et sa dépendance d'une activité agricole conduite en pluviale, la wilaya a réalisé ces dernières années un saut qualitatif dans le domaine agricole, notamment en céréaliculture où les indices évoluent positivement, grâce au recours à l'irrigation d'appoint.

Agriculteurs et représentants du secteur agricole s'accordent à dire que la politique de soutien à la relance de l'activité agricole, notamment la céréaliculture, mise en place par l’Etat, pour atteindre la sécurité alimentaire, "est un catalyseur pour les producteurs pour développer leur activité et améliorer la production, qualitativement et quantitativement".

A propos des mesures de soutien de l'Etat pour booster la production céréalière, les producteurs de la filière de la wilaya de Djelfa ont exprimé leur "grand soulagement" suite aux dernières décisions prises lors du Conseil des ministres du 16 janvier courant, présidé par le président de la République Abdelmadjid Tebboune, portant augmentation des prix d'achat du blé tendre et dur auprès des agriculteurs afin de promouvoir cette filière stratégique.

Des agriculteurs de la région nord de Djelfa, ont souligné, dans une déclaration à l'APS, l'importance de cette décision susceptible de permettre la promotion de la filière céréalière à court et moyen termes.

A ce propos, Aissa Dhif, un éleveur de la région de Khizrana dans la commune de Birine, a indiqué que "la décision du président de la République d'accompagner les producteurs de céréales, au travers l'augmentation des prix d'achat des récoltes, est à saluer car elle aura un impact positif sur la céréaliculture qui est une filière stratégique".

"Les avancées importantes réalisées dans la filière céréalière à Djelfa, grâce aux efforts des céréaliculteurs, seront consolidées davantage par le soutien et l'accompagnement qui interviendront avec la mise en application de la décision du président de la République portant augmentation des prix d'achat des céréales", a-t-il ajouté.

M. Dhif a rappelé que ces prix n'ont pas connu de hausse auparavant en dépit de l' augmentation des charges à la production, un aspect auquel, a-t-il dit, "aucune attention ne lui a été accordé avant, malgré l'importance de la filière céréalière et son rôle dans la réalisation de la sécurité alimentaire".

Afin d'atteindre les objectifs visés par cette décision et autres mesures de soutien et d'accompagnement des paysans, il est nécessaire de doter les zones rurales de certaines structures, notamment de santé, d'éducation, en plus de l'aménagement du réseaux routier et de l'ouverture de pistes agricoles, ainsi que l'extension du réseau d'électrification rurale, pour améliorer la cadre de vie des agriculteurs et les encourager à travailler plus pour la promotion des filières agricoles, notamment la céréaliculture.

Un agriculteur de la même commune (Birine), Mohamed-Amine Chenouf, a souligné, de son côté que les "agriculteurs saluent la décision du président de la République, car il s'agit d'un produit stratégique, mais aussi par rapport aux sommes importantes en devise dépensées par l'Etat dans l'importation de céréales afin de couvrir les besoins du marché national".

"C'est une décision encourageante pour le développement de la filière céréalière qui doit être appuyée par d'autres mesures pour régler les problèmes dans lesquels se débattent les agriculteurs, dont les plus pressant sont l'électrification rurale, les autorisations pour la réalisation de forages et la simplification de procédures administratives", a-t-il dit. Pour un céréaliculteur de la région de Harbat, commune de Birine, "ce qui encourage à la production des céréales est le règlement du problème lié à l'octroi de l'autorisation de forage de puits et à la propriété du terrain qui permettra à l'agriculteur de se faire délivrer une carte professionnelle pour pouvoir bénéficier de l'engrais afin d'augmenter le rendement de ses cultures".

La décision d'augmenter les prix d'achat des céréales: "une forte mesure d'encouragement à la production

 Le directeur des services agricoles de Djelfa, Mustapha Ben Chrik, a indiqué que les décisions prises par le président de la République afin d'accompagner les agriculteurs, et plus particulièrement les céréaliculteurs, "constituent un autre pas en avant dans la promotion et le développement des filières stratégiques pour réaliser la sécurité alimentaire".

Le DSA a observé qu'en dépit du fait que la wilaya de Djelfa n'est pas pionnière en production de céréales, en raison de son climat et la pratique d'une culture céréalière dépendante des pluies, "une amélioration est toutefois observé concernant cette filière", a-t-il dit.

A noter que la superfic ie irriguée au niveau de la wilaya (toutes filières agricoles confondues) dépasse les 21000 ha, alors qu'elle était de moins de 15000 ha, il y a de cela quatre (4) ans.

"c'est un fait prometteur quant à l'évolution ascendante de la courbe de production céréalière, notamment dans la partie Nord de Djelfa, au niveau des communes de Birine, Benhar, Hed Sahari, et dans les localités sud dont Taadmit, Deldoul et Ain El Ibel", a-t-il relevé.

Pour rappel, et en dépit du déficit en pluies, la superficie emblavée lors de cette saison agricole a atteint les 30 000 ha, dont 20000 ha réservés à l'orge, 8000 ha au blé dur, 1300 ha à l'avoine et 500 ha au blé tendre.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.