Culture

Littérature : "Tels des esprits affables qui murmurent", Smaïl Yabrir signe son premier recueil de nouvelles

Publié par DK NEWS le 28-05-2022, 15h25 | 4
|

Dans son premier recueil de nouvelles intitulé "Tels des esprits affables qui murmurent", édité récemment par le département de la culture de Sharjah aux Emirats arabes unis, le romancier Smaïl Yabrir présente douze nouvelles abordant différents sujets de la vie, passant du comportement des individus, à l'amour, la beauté, l'histoire ou encore la vie sociale.  

Dans les textes "direction de la vie" et "un fantôme qui tient compagnie au vent", l'auteur revient sur un moment historique lié au processus d'édification de l'Etat algérien et du recouvrement de sa souveraineté nationale, tandis que dans le texte "la voix du monsieur", il évoque le drame du favoritisme qui domine la vie publique.

Le romancier a consacré dans son recueil plus d'un texte à la thématique de l'amour et des relations conjugales, proposant dans "contradiction en amour" une histoire d'amour parallèle à "Hizia" le célèbre conte d'amour.

Il a aborde également le pouvoir de l'amour à briser les disparités dans le texte "récitatrice de poèmes du Parado".

L'auteur tente aussi de réparer une relation d'amour dans son texte "tristesse d'un couple" qui relate les détails d'une crise conjugale née de la différence d'idées, de centres d'occupation et des comportements.

Le recueil proposé par Yabrir traite également des comportements humains, la criminalité, la violence ou encore l'ascétisme.

Dans son texte "les laids", l'auteur tente de redéfinir la beauté faisant du laid un être beau et sociable.

Le texte, mis au devant du recueil, invite le lecteur à s'interroger sur les notions de beauté, de mal, de laideur et du bien.

Romancier, poète et dramaturge, Smaïl Yabrir, né en 1979, a publié ses deux premiers recueils de poésie "Premiers rituels" et "L'exercice" en 2008 avant de publier son premier roman "Yamonda".

Il est également l'auteur de "Le testament d'un sot" primé au Soudan, de "Maoula EL Hayra", prix Mohamed Dib, et d'autres recueils de poésie et textes dramaturgiques dont "Aâttacha" et "Le narrateur dans le conte", primé aux Emirats Arabes Unis.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.