Culture

Festival du théâtre de marionnettes à Ain Témouchent : La pièce "El Mahara" de l’association "Erricha" de Relizane décroche le prix de la meilleure œuvre

Publié par DK NEWS le 12-06-2022, 15h57 | 4
|

La pièce théâtrale "El Mahara" de l’association "Erricha" de la wilaya de Relizane a remporté, samedi à Ain Témouchent, le prix de la meilleure représentation théâtrale complète au festival culturel national de marionnettes.  

La pièce théâtrale "El Mahara" traite du thème de la pollution environnementale en mer causée par l'homme et initie les enfants à la culture de préservation et de protection de l'environnement contre divers types de pollution, a-t-on indiqué lors de la cérémonie de clôture de la 12ème édition du festival culturel national du théâtre de marionnettes, organisé sous le slogan "Théâtre de marionnettes, éducation et divertissement".

Le prix de la meilleure mise en scène a été décerné à la coopérative "Djawhara" de la wilaya de Sidi Bel-Abbes pour la pièce "El Amira wal Mordjana", alors que la pièce "L'arbre planté" de la coopérative culturelle "Tassili" de Constantine et le spectacle "Le coq qui pleure" de la troupe "Le petit théâtre" de Blida se sont partagés le prix du meilleur texte théâtral dans ce tte édition clôturée à la bibliothèque principale de lecture publique Malek Bennabi d'Ain Temouchent.

La troupe "Essayad" d’Ain Témouchent a reçu le titre du meilleur marionnettiste, alors que l'association culturelle "Irathen" de la wilaya de Tizi Ouzou a remporté le prix du jury de cette édition qui a été marquée par la participation de six troupes de théâtre en compétition pour les prix du festival, a indiqué le commissaire de cette manifestation culturelle, Ali Bouchikhi.

Il a affirmé que cette édition qui a enregistré un "franc succès" après une absence de deux années en raison de la pandémie de Covid-19, a vu la participation de 13 troupes théâtrales issues de 10 wilayas qui ont mis du baume au coeur des enfants en présentant, quatre jours durant, des spectacles à la maison de la culture Aissa Messaoudi, à la bibliothèque principale de lecture publique Malek Bennabi et dans les deux salles de cinéma à Beni Saf et à Hammam Bouhadjar.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.