Monde

République démocratique du Congo : 10 civils tués en 3 jours par des ADF dans le nord-est

Publié par DK NEWS le 19-07-2022, 14h59 | 7
|

Dix civils ont été tués au cours des trois derniers jours dans des attaques attribuées aux rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) dans le nord-est de la République démocratique du Congo où l'armée affirme avoir tué 22 rebelles, ont rapporté, lundi, des médias citant des sources locales.

"Nous avons découvert 8 corps, des civils tués par ces ADF, dont un carbonisé dans sa maison", après l'attaque menée par ces rebelles dimanche soir dans la localité de Ndimo en Ituri, a déclaré aux médias Dieudonné Malangay, un responsable de la société civile de la chefferie de Walesa Vonkutu.

Selon cette source, deux autres civils avaient été tués samedi dans la localité voisine d'Otmaber par des combattants ADF qui ont également incendié deux véhicules sur la route nationale 4. Une dizaine de maisons ont également été incendiées pendant la même période.

Interrogé par des journalistes, le porte-parole de l'armée en Ituri n'a pas souhaité se prononcer sur le nombre de civils tués dans ces attaques. "Les forces armées de la République Démocratique du Congo maîtrisent la situation sécuritaire opérationnelle de Ndim o, de Monge, Otmaber et Epanza", a néanmoins affirmé ce porte-parole, le lieutenant Jules Ngongo.

En une semaine d'offensive, "les FARDC (armée congolaise) ont neutralisé 22 éléments terroristes des ADF" et poursuivent avec "les opérations de ratissage", a-t-il indiqué.

Présenté par l'organisation terroriste autoproclamée Etat islamique (EI/Daech) comme sa branche en Afrique centrale (ISCAP en anglais), les ADF sont accusés d'avoir massacré des milliers de civils en RDC et commis des attentats terroristes en Ouganda. Depuis fin novembre 2021, les armées congolaise et ougandaise mènent des opérations conjointes pour tenter de les neutraliser dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, placées également sous état de siège depuis mai 2021.

22 rebelles ADF éliminés par l’armée en Ituri

Vingt-deux (22) rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) ont été éliminés par l'armée congolaise en Ituri en République démocratique du Congo (RDC), selon une source militaire. Les 22 rebelles ont été éliminés et leurs armes récupérées dans des combats qui ont eu lieu du samedi au dimanche dans les villages Monge, Epanza, Otomaber et Ndimo dans la chefferie de Walese Vonkutu (Ituri).

Ces données ont été fournies par les responsables des Forces armées de la RDC. Au cours des combats, huit civils ont également été tués, indiquent les sources de la société civile locale. Plusieurs maisons ont été aussi incendiées par ces rebelles.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.