Chine : Lancement du deuxième module de sa station spatiale

Publié par Dknews le 24-07-2022, 17h22 | 9

La Chine a lancé dimanche dans l'espace le deuxième des trois modules de sa station spatiale en cours de construction, selon des images de la télévision publique CCTV.

L'engin nommé Wentian, d'environ 20 tonnes et sans astronaute à bord, a été propulsé par une fusée Longue Marche 5B à 14H22 (06H22 GMT) depuis le centre de lancement de Wenchang, sur l'île tropicale de Hainan (sud).

Long de près de 18 mètres et d'un diamètre de 4,2 mètres, ce module-laboratoire viendra s'amarrer à Tianhe, le premier module de la station qui est déjà en orbite depuis avril 2021.

L'opération constitue un défi pour l'équipage car elle nécessite plusieurs manipulations de haute précision, dont certaines avec un bras robotisé.Doté de trois espaces de couchage, de toilettes et d'une cuisine, le nouveau module-laboratoire possède également des étagères pour des expériences scientifiques.

Wentian servira également de plateforme de secours pour contrôler la station spatiale en cas de défaillance.

Nommée en chinois Tiangong ("Palais céleste") mais également connue par son acronyme CSS (pour "Chinese space station" en anglais), la station spatiale devrait être pleinement opérationnelle d'ici la fin de l'année.

Après Wentian ce week-end, les trois astronautes de la mission Shenzhou-14, actuellement dans la station spatiale, y accueilleront un autre module-laboratoire, Mengtian, a priori courant octobre. La station aura alors sa forme finale en forme de T.

Elle sera semblable en taille à l'ex-station russo-soviétique Mir. Sa durée de vie devrait être d'au moins 10 ans.

La Chine investit depuis quelques décennies des milliards d'euros dans son programme spatial.

Le géant asiatique a envoyé son premier astronaute dans l'espace en 2003.

Le pays a posé en 2019 un engin sur la face cachée de la Lune, une première mondiale.

En 2020, la Chine a rapporté des échantillons de Lune et l'année suivante a fait atterrir un petit robot sur Mars. La Chine prévoit également d'envoyer des hommes sur la Lune à l'horizon 2030.