Forum

Le Dr Djamel Eddine Oulmane, spécialiste en santé publique invité hier du forum de dknews - Kyste hydatique: La vigilance prime

Publié par DK News le 02-10-2014, 20h16 | 559
|

Des spécialistes en médecine et en science vétérinaire ont recommandé, hier à Alger, davantage de vigilance et de prévention lors du sacrifice du mouton pour éviter une éventuelle contamination par le kyste hydatique.

"Le sacrifice de deux à trois millions de moutons le jour de l'Aïd El Adha augmente considérablement le risque de contamination par le kyste hydatique d'où la nécessité de renforcer les mesures préventives", a insisté le consultant en communication de la santé, le Dr Djamel Eddine Oulmane, lors du forum du quotidien DK News, sur le thème "Kyste hydatique: risques et préventions".

Le kyste hydatique ou l'hydatidose est une zoonose due à un parasite qui affecte l'homme par l'ingestion de parasites (œufs) rejetés par un canidé (chien, chacal et renard), contaminé en amont par un herbivore (mouton, bœuf et autres).

Le Dr Oulmane a expliqué que le chien est infecté par le kyste en consommant des abats de mouton contenant des œufs du parasite. Il a ajouté dans ce sens que l'homme se contamine en touchant ou en caressant un chien malade ou bien en mangeant des légumes et des fruits souillés par les déjections de chiens.

Les oeufs du parasite évoluent en kystes dans des organes de prédilection (poumon, foie, cerveau) de l'homme, a indiqué l'intervenant, précisant que les les organes et vaisseaux sanguins touchés risquent d'être comprimés et de causer la mort du malade.

S'exprimant sur les symptômes de la pathologie, le spécialiste en communication de la santé a relevé que les symptômes sont variables et dépendent de l'organe affecté par le kyste. Pour le même spécialiste, aucun traitement contre la parasitose n'existe actuellement et le seul recours est la chirurgie pour l'extraction du kyste.

A ce propos, le communiquant a rappelé que des milliers de kystes sont opérés annuellement dans différents services hospitaliers, dans l'ensemble du territoire national. Sur le plan préventif, le docteur vétérinaire, Lynda Bouzid, a alerté sur le danger lié à l'ingestion d'abats de moutons contaminés par les chiens.

Elle a conseillé dans ce sens de brûler les abats de moutons infectés ou de les détruire avec des détergents (eau de Javel, esprit de sel et autres) et de les enterrer. La spécialiste a également recommandé un lavage des mains réguliers, une bonne cuisson des aliments et un rinçage efficient des fruits et légumes.

S'agissant des chiens de compagnie, le Dr Bouzid a rappelé qu'il faut les vacciner et les traiter contre les parasites régulièrement et éviter le contact physique avec eux.


L’anticipation et la prévention
 
Faute de traitement, la prévention reste l’unique moyen pour lutter contre l’apparition des kystes hydatiques. Parmi les mesures de précaution préconisées par les spécialistes on notera en premier lieu le lavage des mains.

«60% des maladies qui sévissent dans les pays sous-développés se transmettent par les mains» a indiqué le Dr Oulmane. Ensuite il y a aussi le nettoyage des aliments qui poussent à même le sol telles que les pommes de terre, les carottes, la salade, etc.

La cuisson aussi joue un rôle. Tout aliment cuit à 90° durant 20 à 30 minutes est dépourvu de microbes.

Le lavage des ustensiles de cuisine après la préparation des repas est aussi primordial. Le contact avec les carnassiers particulièrement les chiens est aussi à éviter. Durant l’Aïd, il faut éviter de donner les abats contaminés aux chiens et veiller à les détruire par le feu ou en les enterrant profondément après les avoir traités avec de la chaux ou de l’esprit de sel.  

Le chien, ami mais aussi ennemi de l’homme

Le premier relais dans la chaine de transmission des œufs  du ténia qui sont à l’origine de l’apparition des kystes hydatique c’est le chien. «Ami de l’homme mais aussi son premier ennemi» a révélé le Dr Oulmane.

La seconde voie de transmission se fait par voie orale. «Lorsqu’on ingère des aliments contaminé par les sels d’un carnassier (chien, chacal, renard), on a de grandes chances d’attraper un kyste hydatique» a-t-il conclu.  
R. R.


Une prévention rigoureuse requise le jour de l’Aïd El Adha

A l’occasion de l’Aïd El Adha, le Forum du quotidien DK News a organisé une conference-debat sur le kyste hydatique afin de sensibiliser les citoyens sur les risques liées à la maladie.

Le Dr Djamel Eddine Oulmane, consultant en communication de la santé a donc insisté hier sur la vigilance et la prevention lors du sacrifice des moutons.

Le kyste hydatique, qui est dû à un parasite, sévit tout le long de l’année dans notre pays. Il faut aussi noter que les chacals, les renards, les chèvres, vaches, les chameaux et d’autres animaux peuvent être concernés par le cycle biologique de cette affection, a expliqué le specialiste.

Il a ajouté que l’homme peut être touché par cette maladie en devenant, à la place d’un herbivore, l’hôte accidentel de ce parasite.

« Il en devient ainsi une victime car les kystes de ce parasite se développeront au niveau d’organes tels que le foie, les poumons, les reins, le cerveau ... avec une prédominance au niveau du poumon et du foie», a-t-il précisé.

Cette situation peut aboutir à la mort si une intervention chirurgicale n’est pas réalisée. Il faut savoir que cette intervention chirurgicale est très délicate, a-t-il noté.

Contamination

Il existe, selon l’intervenant, une voie de contamination directe qui permet au carnivore,(chien), de transmettre les œufs de ses parasites en léchant l’homme ou en se faisant caresser par ce dernier.

Pour la  voie de contamination indirecte, elle se fait quand l’homme ingère des plantes (légumes, salades, etc…) contaminées par les déjections d’un carnivore (chien, chacal, renards…) contenant les œufs de ce parasite ou quand une personne entre en contact avec de la terre, de l’eau ou des objets souillés par les excréments d’un carnivore.

Le Dr Oulmane a relevé que l’Aïd, par le sacrifice massif de 2 à 3 millions de moutons environ en une seule journée, peut constituer un moment à haut risque, car il peut permettre à des milliers de chiens (et autres carnivores) d’ingérer des organes (foies ou poumons de moutons sacrifiés) infestés de kystes et jetés dans la nature sans aucune précaution.

Prévention et lutte contre le kyste hydatiqu

De son côté, le vétérinaire, Lynda Bouzid, la prévention doit donc devenir la pièce maîtresse de la lutte contre le kyste hydatique et les médias peuvent jouer un important rôle dans cette tâche.

Pour ce faire, il est important de détruire les abats suspects par le feu ou les enterrer profondément après les avoir traité avec un produit détruisant les matières organiques (chaux, esprit de sel ...), de bien nettoyer les aliments qui poussent à même le sol : pommes de terre, oignons, carottes, salades,  de bien laver les ustensiles de cuisine servant à la préparation des repas et de toujours bien cuire les aliments.

Par ailleurs, il est aussi, d’après la spécialiste, d’éviter les contacts physiques avec les chiens et de faire suivre les chiens domestiques par le vétérinaire.

En plus de tout ce travail de sensibilisation qui doit être renforcé par  le secteur de la santé, un important effort des secteurs de la communication, de l’agriculture, et de l’intérieur (à travers les bureaux d’hygiène communale des APC) doit être maintenu afin que ces secteurs interagissent, chacun dans son domaine et selon ses compétences, pour une lutte continue contre cette pathologie dans notre pays, a-t-elle noté.

Sachant que cette maladie frappe tout le long de l’année et que son principal vecteur vers l’homme est le chien, les spécialistes ont recommandé  de mettre en œuvre des plans opérationnels d’élimination des chiens errants durant toute l’année.

Sonia Belaïdi

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.