Coopération

Algérie - Mexique : Les relations diplomatiques entre l'Algérie et le Mexique «exceptionnelles» et «séculaires»

Publié par DK News le 23-10-2014, 16h51 | 46
|

Les relations entre l'Algérie et le Mexique sont «exceptionnelles» et «séculaires», ont estimé des parlementaires mardi à Alger à l'occasion de la célébration du 50ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Le président de la commission des affaires étrangères au Conseil de la Nation, Brahim Boulahia, a salué la position historique du Mexique vis-à-vis de la Guerre de libération nationale, rappelant que ce pays a été le premier Etat à reconnaître la République algérienne démocratique et populaire.

Il a également rappelé que la première délégation ayant visité l'Algérie, à la veille de l'indépendance, était une délégation mexicaine venue «soutenir officiellement l'Algérie indépendante».

Il a dans ce sens appelé au renforcement des relations amicales et historiques qui unissent les deux pays. Pour sa part, le président de la commission parlementaire d'amitié algéro-méxicaine de l'APN Sassi Mohamed a salué la position «distinguée» du Mexique vis à vis de l'Algérie.

Il a appelé tous les parlementaires à oeuvrer au développement des relations bilatérales en vue de les hisser au niveau des aspirations des peuples algérien et mexicain.

L'ambassadeur du Mexique à Alger, Juan José Gonzalez Mijares a rappelé dans une allocution la position du Mexique concernant la cause algérienne, en votant en1955 en faveur de son inscription à l'Assemblée générale de l'ONU outre le soutien au Front de Libération nationale (FLN) dans les fora internationaux.

Il a ajouté a ce propos que cette position a été le premier jalon à l'établissement des relations diplomatiques entre l'Algérie et le Mexique le 21 octobre 1964, et aux visites qui se sont succédé, au plus haut niveau diplomatique et parlementaire, des responsables des deux pays, dont la dernière était la visite en Algérie du Président mexicain, Vicente Fox en 2005.

En commémorant les 50 années des relations diplomatiques, «avec un regard tourné vers l'avenir», nous retrouvons un premier point fort qui est la survie d'une «excellente» relation politique entre deux pays qui «partagent la même vocation, en ayant la capacité et l'influence dans leurs régions respectives pour agir de manière constructive dans le but de consolider un ordre mondial plus sûr et plus prospère», a estimé l'ambassadeur du Mexique. Un fait qui confirme, a-t-il ajouté, l'importance du dialogue entre les deux Parlements.

L'Algérie est le deuxième partenaire commercial du Mexique en Afrique durant ces dernières années, a fait savoir le diplomate qui a ajouté que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a atteint près de 200 millions de dollars par an.

L'ambassadeur a estimé par ailleurs que ce commerce ne profit pas encore du vrai potentiel économique et humain que compte les deux pays qui peuvent, selon lui, donner aux relations politiques excellentes un plus grand contenu économique.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.