Forum

M. Mustapha Berraf, président du Comité olympique algérien et membre du comité olympique international, invité, hier, du Forum de DK News :Le sport algérien retrouve ses marques

Publié par DK News le 25-11-2014, 19h34 | 480
|

Le sport est un phénomène international, incontournable, et omniprésent. C'est le cas en Algérie également. Les enjeux du sport sont déterminants. Nous pouvons même dire que le sport, par certaines de ses disciplines, est mis au service du renforcement du sentiment national.

Rappelons qu'un match de football a provoqué une guerre entre le Salvador et le Honduras. Rappelons également qu'une partie de tennis entre deux joueurs a désamorcé en pleine guerre froide les relations entre la Chine et les Etats Unis.  

Ceci pour dire l'importance du sport dans les relations internationales. Le sport a été le pionnier dans les relations internationales et fatalement il incite à la paix. Parfois, il se présente dans un contexte de tension avec des obstacles mais ceux-ci peuvent être levés et le sont souvent.

« Le sport, l'olympisme et les relations internationales », c'est le thème de la conférence débat que l'invité du forum de DK News a eu à animer hier au siège du quotidien. Pour que le sport rencontre les conditions de son développement, il est bien sûr indispensable que les relations entre les interlocuteurs nationaux soient bonnes, en particulier avec le ministère de la Jeunesse, ce qui, de ce côté, ne pose absolument aucun problème.

Nous pouvons même dire que sur le plan national, les objectifs entre le ministère de la Jeunesse, celui des Sports et le Comité olympique sont convergents, à savoir développer le sport, la pratique de celui-ci et la protection du sport.     

Les relations avec le ministère de la Jeunesse et celui des Sports sont bonnes. Si à l'origine il y avait des conflits, avec les autorités du mouvement sportif, ce n'est plus le cas, une résolution de l'ONU ayant consacré l'autonomie des mouvements sportifs olympiques. Nous nous posons la question de savoir pourquoi il y a une grande focalisation sur le football qui demeure la seule discipline pratiquement devenue professionnelle.

Le président du COA a défini les relations positives avec les fédérations et aussi la police qui joue un rôle très important. Nous avons des cadres importants qui ont «fui» le pays pour des questions de niveau de rémunérations. M. le président du COA lance un appel à ces cadres en les informant que les salaires ont été révisés à la hausse.

Il est coûteux de former un cadre puis de le voir partir en oubliant que des frais ont été engagés pour les former. Il faut 6 à 8 années de formation pour former un athlète.Des perspectives vont s'offrir à nos athlètes avec les jeux qui vont s'offrir dans les prochaines rencontres qui auront lieu à l'étranger, à l'exception des futurs Jeux africains qui auront lieu en Algérie en 2018.    

Par Saïd Abjaoui


Le COA donne "toutes les garanties" aux techniciens algériens exerçant à l'étranger en cas de retour au pays

Le président du Comité olympique et sportif algérien (COA), Mustapha Berraf a indiqué, hier à Alger, que les techniciens algériens exerçant à l'étranger, disposeront de "toutes les garanties" pour accomplir convenablement leur fonction s'ils décident de rentrer au bercail.

"Un cadre de travail et de séjour adéquat leur sera offert, aussi bien sur le plan salarial qu'en matière de vie familiale", a souligné Berraf lors du Forum du journal DK News.

Lançant un appel aux techniciens qui prodiguent actuellement leurs connaissances aux équipes sportives étrangères dans diverses disciplines, le président du COA a ajouté que le sport algérien dispose des "moyens et équipements nécessaires pour permettre aux staffs techniques d'accomplir un travail performant, pour peu que l'entraîneur soit animé d'une volonté de réussir".

Selon des chiffres communiqués auparavant par le ministère des Sports, l'Algérie enregistre un déficit en matière d'encadrement technique dans pratiquement toutes les disciplines. A titre indicatif, ce déficit se situe à 10.000 encadreurs spécialisés, uniquement en football.

"Cependant, le sport algérien est en train de retrouver ses marques, grâce notamment à l'harmonie qui caractérise les relations de travail entre les Fédérations, le COA et le ministère des Sports. C'est pourquoi nous voulons mettre à profit cette dynamique pour hisser notre sport à un plus haut niveau", a poursuivi Berraf.

Des techniciens algériens, spécialisés notamment en athlétisme, judo, football, boxe, handball, volley-ball et natation, monnayent leur savoir-faire à l'étranger, notamment dans les pays du Golfe.
"Nous leur lançons un appel pour apporter leurs connaissances au profit des athlètes algériens, d'autant plus que le sport algérien connaît actuellement un dynamisme dans l'optique des Jeux olympiques 2016 et 2020", a conclu Mustapha Berraf.
APS


Coupe d’Afrique des Nations: Les verts en bonne position             

 

Rendant hommage à l’Equipe nationale de football, appelé à disputer dans quelques semaines, en Guinée équatoriale, la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations,  M. Berraf a indiqué que la sélection qui a fait un excellent parcours lors des éliminatoires, a plus que jamais besoin du soutien et des encouragements du public et de la presse algérienne.

«Composé de professionnels et encadrée par un staff dirigeant très compétent, la sélection nationale qui est à un tournant décisif a besoin de sérénité et de soutien.  Dans ce cadre, j’appelle la presse à faire preuve de réalisme, et à éviter de froisser les sensibilités avec des critiques négatives».  
Par R.R


« Un sens concret au comité olympique et aux valeurs de l’olympisme»

 M. Berraf vient d’être élu au Comité international olympique, c’est dire qu’il est reconnu pour le travail qu’il a effectué depuis 20 mois en Algérie.L’homme se félicite de « l’assainissement des relations entre les pouvoirs publics, le ministère des Sports et les fédérations sportives, chaque institution restant dans son rôle, le ministère respectant leur autonomie et les fédérations acceptant les contrôles  reconnus par la loi. »

L’orateur signale que le climat s’est nettement amélioré ce qui permet au COA de faire avancer la pratique sportive comme «élément de l’éducation tout en donnant un contenu et du sens à la charte olympique et aux valeurs de l’olympisme.»

Cette conférence est venue, à la veille de grands rendez-vous du CIO :

5/12/2014 - 7/12/2014 Réunion de la commission exécutive du CIO, Monaco 8/12/2014 - 9/12/2014 Session extraordinaire du CIO, Monaco.Au vu des  recommandations du président du CIO, l’organisation qui ressemble à un gouvernement mondial du sport et des « valeurs qu’il met en relief» autant que ses retombées économiques «redistribuées» aux comités olympiques nationaux, ce programme vise à :

Renforcer la capacité d’influence du CIO, diffuser une éducation fondée sur les valeurs olympiques, interagir avec les communautés, allier davantage le sport et la culture.Les principes de base de la bonne gouvernance, le soutien de  l’autonomie, (consacrée par une résolution de l’ONU) et une transparence accrue.

Associer davantage les sponsors aux programmes "Olympisme en action" est un point qui a été abordé par M. Berraf. Comme le CIO, le COA veut être en relation dynamique avec la société et le mouvement sportif à l’intérieur et à l’extérieur.

Faisant état des actions du COA pour un encadrement de haut niveau des jeunes pousses qui représenteront l’Algérie aux Jeux olympiques, africains, arabes, de la jeunesse, méditerranéens, le conférencier insiste sur le volet coopération qui permet à l’Algérie de répondre aux besoins exprimés par les fédérations nationales(et retenues par les pouvoirs publics), il affirme que « des entraîneurs de très grande expérience viendront renforcer tout en les formant les équipes algériennes qui ont pour tâche de préparer les athlètes algériens pour les prochaines échéances internationales, comme les Jeux olympiques de 2016».

Il signale, au passage, que des athlètes se préparent dans des centres, à l’étranger, dans le cadre des bourses de solidarité du CIO et ce , dans différentes disciplines.Il a souligné que les déclarations du Premier ministre et les ministres de la Jeunesse et des Sports concernant l’engagement des pouvoirs publics à mettre tous les moyens à la disposition des fédérations est aujourd’hui un fait avéré et vérifiable.

Le COA et les fédérations doivent faire bénéficier tous les athlètes possédant des potentialités pour obtenir des médailles de tous les moyens nécessaires à leur préparation : « En ce moment, les athlètes des différentes disciplines potentiellement médaillables aux Jeux olympiques RIO 2016 doivent être identifiés dans les meilleurs délais par leurs fédérations pour leur prise en charge totale.»
Le COA, les fédérations nationales œuvrent sur les terrains sportifs et les instances internationales pour le bon renom de l’Algérie.

Par O.Larbi


Des bourses pour les jeunes athlètes

Le nouveau membre du Comité Olympique international, M. Mustapha Berraf, a indiqué que dans le cadre de la solidarité olympique, le COA a pu obtenir auprès du COI, des bourses à l’étranger mais aussi en Algérie au profit des jeunes athlètes algériens.


157 affaires enregistrées par le Tribunal sportif

Instance sportive indépendante, apte à  trancher sur les litiges qui oppose les athlètes, clubs ou fédérations, le Tribunal arbitral, dont le nouveau siège a été récemment inauguré au niveau  du Comité olympique et sportif algérien (COA) à Alger, a enregistré 157 affaires dont 85% concernant le football.

La majorité des affaires en instance ont été réglées, il ne reste plus que quelques affaires qui seront elles aussi réglées dans les prochaines semaines» a indiqué M. Berraf.

Par ailleurs, intervenant sur l’installation du Tribunal sportif africain qui devait en principe être établi en Egypte, le président du COA a indiqué que l’Algérie a fait une demande officielle auprès du Comité olympique égyptien pour abriter cette instance.

«Etant donné que l’Egypte n’a pas encore mis en place les structures nécessaires pour accueillir cette instance, on a proposé à nos homologues égyptiens de l’établir en Algérie» a souligné M. Berraf.
Par R.Rachedi

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.