Forum

Le professeur Chafika Mehdid, Les caries dentaires : La prévention, meilleure arme contre l’infection

Publié par DK News le 24-05-2015, 18h52 | 582
|

La prévention à travers le brossage régulier, la supplémentation en fluore et le scellement des puits et des sillons dentaires reste la meilleure arme pour prévenir l’apparition des caries dentaire, a souligné, hier, la maître de conférences en stomatologie au CHU de Beni Messous, Pr Chafika Mehdid.

La prévention est plus rentable, moins coûteuse et surtout plus efficace que le traitement des carie, a précisé le Pr Mehdid, invitée du Forum de DK News consacré à la « prévention et au traitement des caries dentaires».

Parmi les moyens préventifs cités, figure le nettoyage des dents des bébés après la tétée avec une compresse mouillée ou un coton tige pour que l’enfant s’habitue à avoir la langue propre dès son jeune âge.

Il est également question d’instaurer un brossage des dents avec un dentifrice fluoré dès l’apparition des premières dents ainsi qu’une consultation régulière du dentiste, avant l’apparition d’éventuelles caries.

En outre, il est aussi important, selon la conférencière, de se brosser les dents après chaque repas et d’éviter les grignotages et la consommation importante d’aliments sucrés qui sont, notamment, à l’origine de la synthèse d’acide, responsable de l’apparition des caries, par les bactéries présentes dans la flore buccale.

L’acide produit par les bactéries va déminéraliser l’email des dents, a indiqué l’intervenante, mentionnant que le brossage régulier élimine et prévient l’apparition de cet acide.

Les facteurs de risque de la crie dentaire

S’exprimant sur quelques facteurs de risque de l’apparition des caries, Pr Mehdid a parlé du sucre, du grignotage, des prédispositions génétiques pour les personnes ayant un email moins résistant que d’autres.

Afin d’instaurer un programme de prévention efficient, le ministère de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière va lancer prochainement un programme de prévention destiné à la population à risque afin d’arriver à un objectif d’individus sans caries.

Parmi les points figurant dans ce programme, il y a lieu de mentionner la complémentation en fluore dans les zones endémiques de la fluorose, le scellement des sillons dentaires et la formation des assistances dentaires.

Sur un autre volet,  Pr Mehdid a insisté sur l’importance de prévenir la carie de la première molaire permanente qui se carie prématurément afin d’éviter son extraction.Aussi, elle a averti des risques des caries sur la santé étant donné qu’elles peuvent causer de multiples maladies comme les rhumatismes articulaires, les complications cardiaques, les affections rénales et autres.

Dans le même registre et afin d’inculquer les bonnes habitudes aux enfants, elle a rappelé que les services de stomatologies de différents CHU , EPH et EPSP organise régulièrement des portes ouvertes aux enfants pour leurs apprendre les bonnes pratiques.

La même conférencière a également abordé une autre affection buccale, à savoir les aphtes qui peuvent survenir suite à la mauvaise hygiène et une baisse du système immunitaire. Ce type de troubles peut être guéri par un lavage buccal au bicarbonate de soude, à l’utilisation de gel buccal et de bain de bouche.

Enfin, elle a rappelé que la santé buccodentaire fait partie intégrale de la santé générale et qu’elle doit être prise en considération pour éviter d’autres troubles.

Par Sonia Belaidi


Pour des générations sans caries

Il y a de ces thèmes assez importants sur la santé et qui sont « étouffés » du fait que les attentions des populations, des autorités et des personnalités médicales sont concentrées sur le cancer devenu priorité nationale en raison de l'insuffisance des moyens de sa prise en charge.

Comment assurer une médiatisation de la carie dentaire devant un cancer devenu un fléau national et qui plus est mortel ?

Et pourtant, la carie dentaire négligée peut elle-même générer le rhumatisme et rendre plus compliquée les lectures d'autres maladies. Pour animer une conférence débat portant sur les « caries »dentaires, le Forum de DK News a invité hier Mme la Professeure Chafika Mehdid, maître de conférences odontologie au CHU de Beni Messous . Le thème choisi était «Les caries dentaires, prévention, soins et traitement ».

Il faudrait avoir pour objectif  une santé buccodentaire optimale, d'autant que l'affection est très répandue chez nous.  La dégradation est importante chez nous mais il ne faudrait pas pour autant sombrer dans le pessimisme. Le traitement existe et peut être des plus simples si la volonté existe et est maintenue de façon durable.

Il faudrait par exemple assurer une bonne hygiène de santé, soit se brosser quotidiennement les dents avec du dentifrice fluoré et empêcher la baisse du Ph. Une discussion ou plutôt une réflexion est lancée chez nous pour réunir les conditions de traitement de façon à créer une génération sans caries. On peut établir un tel programme et l'appliquer dans les zones endémiques dont celle de Oued Souf. Quels sont les protocoles de prévention ?

Brosser les dents, éviter, éviter le grignotage, dentifrice à matrice de fluore, saliver pour augmenter le Ph, à partir de six ans, un nouveau programme de santé et un suivi médical régulier dans le cadre de l'hygiène scolaire.

Il faut retenir qu'une carie a un lien de cause à effet entre la santé dentaire et ses implications sur d'autres maladies, et même qu'elle peut être directement responsable des rhumatismes.

La priorité doit être axée sur la prévention qui est moins coûteuse pour éviter des complications , sur la communication et la sensibilisation. Il faut prendre de bonnes habitudes alimentaires  à savoir des repas répartis et espacés, dans la journée pour un renouvellement salivaire et une neutralisation du Ph buccal. .

Par Said Abjaoui


« Hygiène buccale dès 6 mois d’âge »

Maître de conférences au CHU de Béni Messous, la professeure Mehdid était l’invitée du Forum de DK News, pour décrire la maladie carieuse, la carie dentaire et les moyens de la prévenir.

Du fait de contraintes indépendantes de sa volonté, la professeure dut s’astreindre à une suite de questions –réponses dont on retiendra :

« L’hygiène bucco-dentaire par le brossage des dents dès les premières poussées dentaires  est la prévention la plus communément répandue dans le monde.  Aussi, dès 6 mois, l’enfant doit être habitué aux gestes de passage de la brosse à dents et au goût du dentifrice, ou autre moyen de réduire la prolifération des bactéries qui produisent l’acidité responsable de la déminéralisation de l’émail des dents. »

Si l’enfant ne se  brosse pas les dents après chaque repas ou «  grignotage » entre les repas, l’acidité se répand et la salive n’arrivera pas à rétablir un équilibre qui réduise l’acidité.

Dent de 6 ans

« L’écolier qui ne connaît pas la brosse à dents est difficilement convaincu de la nécessité de ces gestes quotidiens dont la première « victime » si l’on peut s’exprimer ainsi, est la dent de 6 ans, ou la molaire qui est la première dent permanente qui ne se « renouvelle » pas comme les dents de lait. »

Coût de l’hygiène dentaire

La professeure recommande un produit national pour l’hygiène bucco-dentaire quotidienne : «  il ne coûte que 80 dinars et est disponible partout. Il est vrai que les autres dentifrices sont cédés à plus de 400 dinars. Pour ces derniers, il est conseillé de vérifier leur dosage en fluor. »

Fluor

Les oligo-éléments, le fluor en particulier est indispensable en faible quantité. Il est bénéfique à faible dose, indispensable à la croissance et au maintien du tissu osseux et des dents et en prévenant la carie dentaire, il présente, en effet un risque de fluorose dentaire et squelettique si sa teneur dépasse les niveaux admissibles (1,5 mg/l), en effet, à partir de 0,5 mg/L, une eau joue un rôle prophylactique, dès 0,8 mg/L, le risque de fluorose débute et devient fort au-dessus de 1,5 mg/L. La norme admise varie dans un domaine de concentration de 0,7 à 1,5 mg/L pour des températures de 12 à 25 °C (Pontie et al. 1996).

La fluorose (dentaire et osseuse) est la pathologie la plus répandue dans le monde, elle continue également d'être un problème de santé publique en Afrique du Nord. Au sud Algérien, nous assistons à une fluorose "silencieuse" parmi les citoyens (Messaïtfa, 2007). Les eaux souterraines et les aliments consommés semblent à l’origine de cette fluorose (Messaïtfa, 2007).

Prévention

Par ailleurs, les conditions climatique aride (> 40°C en été), induit une forte transpiration du corps humain et par conséquence, il semble (Messaïtfa, 2007) que les normes de potabilité des eaux vis-à-vis du fluorure préconisé par l’OMS (1,5 mg/l) sont loin d’être appliquées dans de telles conditions.

Cette étude vise à déterminer la distribution des ions fluorures dans les eaux potables et les principaux aliments consommés dans les régions d’études, d'estimer le niveau d'exposition et de localiser les zones à risques de fluorose dans deux principaux régions du Sud-est Algérien (Ouargla et à El-Oued), pour Mme Belmabdi

Pour Mme Mehdid, « la prévention est moins coûteuse, mais elle ne peut être générale. Aussi, faut-il déterminer les populations à risques.» Il semble que le ministère de la Santé est en train de la faire.
La prévention et l’éducation à l’hygiène bucco-dentaire sont des prérogatives des polycliniques et des dentistes privés, «  le CHU est responsable de la formation des dentistes » affirme la professeure qui déplore l’absence de formation d’assistante dentaire.

Il y aurait plus de 10 000 chirurgiens dentistes en exercice et près de 600 spécialistes .La prévention passe aussi par l’utilisation d’un «matériau de scellement» de tous les interstices qui pourraient devenir des réceptacles d’acidité dangereuse pour l’émail des dents.

Mme Mehdid est convaincue qu’avec la combinaison de l’éducation, de l’utilisation du brossage quotidien, du suivi régulier des personnes à risque « on arrivera en Algérie, à des générations sans carie dentaire ».

Par O. Larbi


Usage du siwak:Des avantages mais aussi des inconvenants

Lors de son intervention, le Pr Mehdid a mis en garde contre l’utilisation du siwak pour le nettoyage des dents car ce procédé «traditionnel» comporte certes de nombreux avantages mais aussi des risques d’infections.

Le siwak peut remplacer la brosse à dents mais l’extrémité utiliser pour le nettoyage est une véritable niche à bactérie. C’est pour cela qu’il faut prendre le soin de couper à chaque fois les filaments usés.


Il faut bien choisir son dentifrice: Le fluor, un élément protecteur

D’après le Pr Mehdid, l’efficacité des dentifrices n’est pas déterminée par leur prix ou leur emballage mais par leur teneur en fluor.  «Un dentifrice enrichi en fluor est essentiel pour prévenir la formation des caries sur les dents.

Il faut savoir que le brossage à lui seul ne suffit pas à éliminer la plaque dentaire. L’utilisation d’un dentifrice fluoré est recommandée pour renforcer les dents qui se fragilisent après chaque repas, car  chaque fois qu’on mange, le taux de PH salivaire baisse ce qui augmente l’acidité qui contribue à la formation des caries», a souligné le Pr Mehdid.     
Par R.R

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.