Forum

Le commissaire principal Amar Laroum, représentant de la Direction générale de la Sûreté nationale invité au forum de DK News : Amélioration des conditions d’accueil des voyageurs au niveau des postes de contrôle frontaliers

Publié par Saïd Abjaoui le 02-08-2015, 19h19 | 184
|

Le temps de contrôle des passagers réduit à moins de
5 minutes !

La police communique. Elle est une institution qui se veut à caractère de service public, c'est-à-dire au service des populations qu'elle considère comme constituées de citoyens plutôt que d'individus. C'est ainsi qu'il apparaît dans le thème de la conférence animée hier au quotidien DK News par le directeur de la communication de la Sûreté nationale,  le commissaire principal Amar Laroum.

La conférence portait sur l'évaluation des mesures prises par la DGSN pour réduire le temps de passage des voyageurs au niveau des postes frontaliers. Il est évidemment impossible de parler de ces mesures sans évoquer la contribution décisive de la police de l'air et des frontières à la sécurité globale des aéroports et des ports. Il ne faut pas oublier  qu'il s'agit d'une sécurité globale et qu'en conséquence, la police n'est pas seule même si elle agit très activement, et que l'uniforme marquant sa présence est très visible.

Il est vrai, comme le remarque un participant, que la vue de l'uniforme est rassurante surtout depuis que les insécurités et les incivilités sont des menaces constantes dans les zones et quartiers dépourvus de la présence de l'Etat.

Quand on dit PAF, c'est-à-dire Police de l'Air et des Frontières, on désigne les activités régaliennes de l'Etat, soit les missions de contrôle et de surveillance aux frontières internationales maritimes (portuaires), aéroportuaires, terrestres. 

En cette période d'été, les voyageurs affluent en très grand nombre, soit en provenance de l'étranger, soit en partance vers l'étranger. Pour exprimer l'importance de ce nombre,   il faut retenir que durant le mois de juillet, 700 000 voyageurs ont été traités aux frontières. Ce n'est pas rien si chaque voyageur est traité comme par le passé. Cette année, les autorités ont décidé de faire le maximum pour rendre minimal en terme de temps le passage de chaque voyageur.

Le Directeur général de la Sûreté nationale a décidé de supprimer la « fiche voyageur ». La suppression de l'alourdissement bureaucratique et la mise en œuvre de procédures très simplifiées  sont rendus faciles du fait de la modernité des équipements qui marquent un grand progrès, soit la bio métrisation du passeport   et l'acquisition d'équipements de contrôle.

La police est largement impliquée dans la sécurisation des avions et bateaux. Outre le contrôle par passages devant des portiques à détermination métallique, aussi bien pour les voyageurs que pour leurs bagages, un dernier contrôle est effectué au pied de l'avion par la reconnaissance des bagages.
Chaque voyageur devrait reconnaître ses bagages. Concernant les fouilles à corps, des agents de police femmes contrôlent les voyageurs femmes, ceci, dans la cadre de la dignité des familles La police gère ainsi 11 aéroports internationaux.

Pour terminer, le directeur de la communication informe que les campagnes de civilité et de sensibilisation des conducteurs de voitures sur les dangers de la route ont porté leurs fruits si on considère que le nombre d'accidents a diminué. Il y a en la matière trois sources d'information, la DGSN, la DGGN, la DGPC.


à retenir

700 000 voyageursont franchi les frontières en 1 mois !

Après la suppression de la fiche de renseignements, l’ouverture de nouveaux guichets, le renforcement des équipes de la police de l’air et des frontières et leur dotation d’équipements et moyens techniques modernes, le temps de contrôle des passagers au niveau des points de contrôle frontaliers qui prenait autrefois jusqu’à une heure de temps, a été réduit à quelques minutes seulement.

Pendant le Ramadhan dernier, près de 700 000 voyageurs ont transité par les postes frontaliers maritimes, terrestres et aériens, a indiqué le commissaire principal Laroum, qui a ajouté au passage que 90 040 véhicules tout types confondues ont été contrôlés par les mêmes services de police durant cette période.
R. R.

Il leur suffit de présenter un document officiel justifiant DE leur nationalitéDes mesures exceptionnelles pour les binationaux

En application des directives du général-major Abdelghani Hamel, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a pris de nouvelles mesures ‘’exceptionnelles’’ pour améliorer les conditions d’accueil et faciliter le transit des membres de la communauté algérienne installé à l’étranger au niveau des postes de contrôle frontaliers.

Désormais, il suffit aux expatriés «binationaux» de présenter un document administratif officiel (passeport algérien, carte d’identité, acte de naissance) justifiant de leur nationalité ‘’algérienne’’ pour être autorisé à entrer sur le sol algérien.
R. R.


Accidents de la circulation :Le travail de proximité et des campagnes
de sensibilisation pour arrêter l’hécatombe

Cinquante-et-une (51) personnes ont trouvé la mort et 1333 autres ont été blessées lors de
1 095 accidents de la circulation enregistrés dans les zones urbaines durant le mois de Ramadhan dernier, a indiqué le chef de la cellule de communication à la DGSN. Comparé à l’année précédente, le nombre d’accidents de décès et de blessés a enregistré une baisse considérable, a ajouté M. Laroum.

Ce résultat positif est le fruit du travail de proximité et des campagnes de sensibilisation menées en collaboration avec les partenaires sociaux, a souligné l’interlocuteur.
Rappelons que durant ce même mois de Ramadhan et pour la deuxième année de suite, la Sûreté nationale a lancé une campagne nationale qui consiste à inviter les conducteurs à rompre le jeûne avec les éléments de la Sûreté nationale à l’intérieur de tentes aménagées et dressées à cette occasion au niveau des points de contrôle routier.

Cette initiative «humanitaire» qui a trouvé un écho favorable auprès des conducteurs, a certainement contribué à la réduction du nombre de victimes.
Pour mettre un terme à l’hécatombe routière, la DGSN appelle les conducteurs à faire preuve de vigilance et à se conformer au Code de la route, notamment lors de leurs déplacements durant la saison estivale, afin de réduire le risque d’accidents et préserver ainsi leur vie et celle d’autrui.        
 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.