Forum

Conférence sur «Le glaucome» au Forum de DK News : Si vous avez plus de 45ans, méfiez-vous du Glaucome

Publié par Said Abjaoui, O. Larbi, Rachedi. R le 10-10-2015, 17h10 | 595
|

Une maladie qui mène vers la cécité. Le glaucome est un facteur aggravant de la cécité. Ce n'est pas la volonté politique ni les moyens qui font défaut disent les conférenciers invités par le forum pour parler du glaucome dont la commémoration mondiale de la lutte contre cette maladie s'est faite la semaine passée.

Les conférenciers invités sont le professeur Tiar Malik, présidente de la société Algérienne du glaucome, le professeur Merad Zahida, Secrétaire général de cette association et le Dr Aberkane Jalal, trésorier.  

C'est quoi le glaucome ? Le glaucome est une maladie oculaire qui touche surtout les personnes de plus de 45 ans. Il est dû à une montée de la pression oculaire entrainant une atteinte du nerf optique (qui envoie les informations visuelles au cerveau) et du champ visuel (espace de vision).

Le glaucome est la deuxième cause de cécité dans le monde. Aussi, faudrait-il en vulgariser la connaissance pour parvenir à l'éliminer. Il faudrait le dépister le plus rapidement possible.

On observe dans les clichés projetés sur écran comment l'augmentation de la pression oculaire retentit sur le fonctionnement du nerf optique  en détruisant progressivement les fibres visuelles, aboutissant à une amputation, elle aussi progressive du champ visuel Champ visuel  montrant le lien entre la destruction progressive des fibres visuelles du nerf optique et celle du champ visuel. L'élargissement central et concentrique de l'excavation correspond à la perte progressive des fibres optiques.

On distingue principalement le glaucome aigu (ou glaucome par fermeture de l'angle) qui est relativement rare et le glaucome chronique (ou glaucome à angle ouvert), forme la plus Il y a

De nombreux traitements médicaux existent, sous forme de collyres essentiellement. En cas d'échecs de ceux-ci, il faut avoir recours au laser ou à la chirurgie. Dans l'immense majorité des cas, le glaucome est contrôlable, à condition d'être régulièrement suivi par son ophtalmologiste.

Il se présente sous différentes formes. Le glaucome primitif qui ne présente pas de signes à part des douleurs et une baisse de la vision.. Il se manifeste à 40 ans.

Deux grandes formes de glaucome existent. IL s'agit du glaucome à angle ouvert, le plus fréquent et du glaucome par fermeture de l'angle. Le glaucome est une maladie oculaire qui touche surtout les personnes de plus de 45 ans. Il est dû à une montée de la pression oculaire entrainant une atteinte du nerf optique (qui envoie les informations visuelles au cerveau) et du champ visuel (espace de vision).

Le glaucome à angle ouvert est lié à la fermeture progressive du filtre d'évacuation, le trabéculum. Le fait que ce phénomène soit progressif explique que le patient ne ressente pas l'augmentation lente de la pression oculaire.

Glaucome à angle ouvert (examen en OCT)

Le glaucome par fermeture de l'angle, aussi appelé glaucome aigu, est très brutal. Il est lié à l'accolement en quelques instants de l'iris au filtre d'évacuation. Il est associé à d'importantes douleurs et à une baisse de la vue. C'est une grande urgence ophtalmologique.

Il existe par ailleurs aussi des glaucomes très rares survenant dès la naissance et appelés glaucomes congénitaux. Leur traitement est chirurgical d'emblée.

Enfin, un glaucome peut se déclencher à la suite d'une autre maladie de l'œil comme une inflammation ou un traumatisme.

Glaucome par fermeture de l'angle: l'humeur aqueuse est bloquée derrière l'iris et ne peut pas s'évacuer hors de l'œil

Glaucome à angle ouvert: l'humeur aqueuse s'évacue moins bien par le filtre, ce qui entraîne une élévation de la pression oculaire

Le glaucome aigu est une maladie brutale qui associe douleur violente des yeux, œil dur et baisse de la vue. Il est dû à une fermeture spontanée de l'angle par lequel passe le liquide intra-oculaire (humeur aqueuse), cet angle étant obturé par l'iris. Cette fermeture explique que ce glaucome aigu est appelé glaucome par fermeture de l'angle.

Dans le cas particulier du glaucome par fermeture de l'angle, la réalisation d'une ouverture dans l'iris au laser permet de supprimer définitivement le risque de survenue du glaucome et rend ainsi cette forme particulière de glaucome réversible. Cette ouverture s'appelle iridotomie lorsqu'elle est pratiquée au laser et iridectomie lorsqu'elle est réalisée chirurgicalement.

Cette maladie est-elle réversible ? Le traitement a pour but d'arrêter la maladie sans pouvoir la faire régresser.

Le glaucome chronique, plus fréquent, évolue très lentement et les premières gênes visuelles rsessenties par les patients ne surviennent qu'environ 10 ans après le début de la maladie.

Le plus souvent, lorsqu'il est diagnostiqué tôt et bien traité, le glaucome n'évolue pas et la vision se stabilise. Si un traitement n'est pas mis en route, il peut évoluer et finir par gêner la conduite automobile ou la lecture.

En l'absence de prise en charge, il aboutit parfois à la cécité complète, c'est à dire à la perte de toute vision. Heureusement, cette grave complication reste actuellement très rare.

Said Abjaoui


Le Glaucome primitif à angle ouvert : « Son évolution peut être retardée »

Les professeures Tiar Malika et Z. Merad des CHU de Bab El Oued, et Blida, le docteur Aberkane, membres de la Société   algérienne  du Glaucome ont animé samedi matin une conférence-débat au Forum de DK news.

En réponse aux questions des journalistes, ils ont, assuré que :

L’Algérie a adhéré au programme de l’OMS, dit 20-20 en donnant des informations précises sur cette maladie, cette neuropathie en réalisant une enquête nationale en 2008 sous la supervision de 200 ophtalmologistes.

Cette enquête a révélé que 4,6% des adultes âgés de 40 ans et plus étaient atteints de cette maladie.

La deuxième information est la disponibilité des molécules les plus récentes pour le traitement médical du GPAO (Glaucome primitif à angle ouvert). Ces molécules coûtent pourtant excessivement chers. La logique des industries pharmaceutiques installées en Algérie leur commande de faire le plus de bonnes affaires sans installer des unités de production sur le sol algérien.

Troisièmement, le glaucome reconnue 2éme cause de cécité en Algérie n’est pas reconnue comme maladie chronique.

 

« Dépistage, dépistage, dépistage »

La  professeure Merad a résumé son intervention suivie sur écran par ce message : «  Le GPAO est évitable ».

Pour cela, les personnes âgées de 40 ans et plus doivent consulter en urgence dès les premiers signes : fortes douleurs oculaires, baisse de la vision.

L’ophtalmologiste est le seul compétent pour déceler le risque d’un GPAO, forme la plus fréquente qui touche les deux yeux, les 2 nerfs optiques.

 

GPAO ?

Mme Merad décrit une tension qui augmente à l’intérieur de l’œil, l’examen du fond d’œil permet de mesurer l’atteinte du nerf optique.

Le mécanisme de l’évolution du glaucome primitif est lié à la sécrétion de l’humeur aqueuse qui n’est plus expulsée par les canaux normaux. Son abondance crée une pression sur le nerf optique et des lésions de ce nerf se produisent.

Au nombre des facteurs de risques, elle énumère les maladies tel le diabète, l’hypertension, l’apnée du sommeil .L’automédication de collyres est enregistrée comme un facteur non négligeable.

Le plus important risque reste l’antécédent familial qui doit éveiller et alerter.

 

Agir vite

Le dépistage fait partie de l’action.  Malheureusement, les trios praticiens le disent, la plupart des malades consultent quand il est trop tard ! Cette maladie évoluant de manière silencieuse, est évitable.

Consulter quand un trouble visuel se manifeste, par exemple, le rétrécissement du champ visuel, quand de violentes migraines oculaires se répètent.

L’examen du champ visuel mesure l’angle de vision en rapport avec des normes ; sa réduction renseigne sur l’éventuel risque de GPAO.

Le docteur Aberkane dépeint un dépistage rapide :

« Des examens complémentaires  comme la mesure du tonus oculaire, le fond d’œil et la pression intraoculaire. Cette dernière permet de mesurer la pression à l’intérieur de l’œil, égale à celle exercée».

Il avait pris soin de rappeler que «  maladie silencieuse le GPAO évolue vers des atteintes irréversibles. » C’est-à-dire, la cécité.

Toutes les investigations servent à déterminer quel traitement décider pour stabiliser la maladie

 

Traitement.

Il est adapté au diagnostic. Il est le plus souvent médicamenteux : un, deux ou trois collyres sont prescrits.

Tout dépende, ensuite de l’assiduité du malade à prendre ses médicaments, de collaborer avec les ophtalmologistes à la surveillance de la maladie. Ces conditions réunies augurent d’une stabilisation du GPAO pour 20 ans, sinon, la cécité en moins de 5 ans.

Mme Tiar insiste particulièrement sur l’assiduité du malade à tous les niveaux de prise en charge. «  Il arrive pourtant que l’intervention chirurgicale s’impose lorsque le malade est loin d’un centre de soins spécialisés » précise-telle.

SAG

SAG (Société Algérienne du Glaucome) est née en 2009. Son action est de développer la prévention auprès des personnes à risques, de former les praticiens à la détection le plus tôt possible du GPAO, d’informer les pouvoirs publics sur cette question de santé publique et de contribuer à sa maîtrise.

SAG alerte sur la nature chronique de la maladie ; ses efforts sont restés vains, à ce jour.

O. Larbi


Cataracte : Première cause de cécité évitable en Algérie

D’après une étude épidémiologique réalisée en 2008 et publiée en 2009 par l’Institut national de santé publique(INSP), la cataracte serait la première cause de cécité évitable en Algérie avec 13,8% des cas. Le glaucome arrive en deuxième position avec 4,6% des cas, suivi par les maladies chroniques et vasculaires à l’image du diabète et de l’hypertension artérielle. Cette étude, la première de cette envergure dans le pays, entre dans le cadre du programme mondial lancé par l’OMS,  vision 2020, et auquel l’Algérie à pleinement adhéré. L’objectif du programme est de diminuer, le plus possible, la progression de cette maladie.

Le dépistage précoce permet de stabiliser l’atteinte visuelle

Maladie silencieuse et indolore, le glaucome peut conduire à la cécité s’il n’est pas dépisté et pris en charge rapidement. Une fois installé, on ne peut plus arrêter sa progression. Par ailleurs, les traitements disponibles actuellement, permettent de stabiliser l’atteinte visuelle. «L’affection qui devrait évoluer sur 5 ans n’évoluera qu’au bout de 20 ans», a indiqué le Pr Tiar. Le traitement à vie, doit être accompagné par des examens cliniques et fonctionnels, afin de mesurer son efficacité. Cependant, l’ophtalmologue peut avoir recours à un traitement au laser ou décider, pour des raisons géographiques, socioéconomiques, ou s’il y a une observance mauvaise, d’opérer le patient d’emblée.    

Inscrire le glaucome dans la liste des maladies chroniques

Depuis sa création en 2008, la société algérienne du glaucome milite pour inscrire cette maladie grave et invalidante dans la liste des maladies chroniques afin de permettre à tous les patients d’avoir accès aux traitements gratuitement. D’après le Pr Merad, l’Algérie est l’un des rares pays au monde à avoir mis les moyens au service des patients atteints de glaucome. «Les industries pharmaceutiques vendent leurs produits très chers et ne font pas de cadeaux. Malgré cela, l’Etat a mis à la disposition des spécialistes les dernières molécules qui existent» a indiqué le Pr Merad.  Globalement l’ensemble des patients qui ont une maladie chroniques associée au glaucome ont accès gratuitement aux traitements. Seul une «faible» partie de ces malades paye les médicaments à 100%.

Rachedi. R

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.