Nouveau workshop sur le programme «Sahara Solar Breeder» le 21 février à Tsukuba

Publié par DK News le 16-02-2016, 22h33 | 68

Le programme algéro-japonais «Sahara Solar Breeder» (SSB), dédié au développement des technologies solaires, fera l'objet d'un nouveau workshop international, prévu du 21 au 24 février courant à Tsukuba (Japon), a-t-on appris hier à Oran du manager du «SSB», Pr Amine Boudghene Stambouli.

La rencontre initiée par l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) se tiendra à l'Institut national des sciences des matériaux (INSM) relevant de l'Université de Tsukuba, a précisé à l'APS ce professeur-chercheur à l'Université des sciences et de la technologie d'Oran Mohamed Boudiaf (USTO-MB).

Le Pr Stambouli animera dans ce cadre la conférence plénière portant récapitulatif des principales composantes du SSB et de tous les travaux réalisés à l’USTO-MB et à l’Université «Tahar Moulay» de Saïda (UTMS) au titre de ce programme de coopération.

Le SSB (Sahara solar breeder, ou élevage de stations solaires) a été entériné en août 2010 par la signature d’une convention entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, l’USTO-MB, et deux agences japonaises dédiées à la coopération internationale (JICA) et aux sciences et technologies (JSTA).

Ce programme a été concrétisé en 2015 conformément aux délais convenus par les parties, donnant lieu à l'étude de faisabilité d’un projet d’envergure de production électrique à partir du Sahara en vue de son acheminement vers le nord du pays, via les câbles supraconducteurs. A la faveur du SSB, l'USTO-MB a acquis des équipements de pointe, dont un four à induction permettant la purification de la silice pour produire le silicium, composant essentiel des cellules photovoltaïques. Cette dotation a hissé l'USTO-MB au rang de premier établissement universitaire algérien producteur de silicium, favorisant également l'émergence de l'idée de création d'une usine de fabrication locale. Pr Stambouli rappelle à ce titre que l'Algérie recèle d'importances ressources naturelles tant le sable du Sahara que dans d'autres gisements comme celui de Sig (Mascara) renfermant la roche dite diatomée (riche en silice). Deux autres chercheurs algériens de l'USTO-MB prendront part au workshop de Tsukuba, à savoir Pr Samir Flazi et Dr Mokhtar Zerdali qui animeront des  conférences consacrées respectivement au «transport de l’énergie (captée par les panneaux solaires) à travers les supraconducteurs à haute température» et à «la production du silicium à partir du sable et diatomée».