Le Mouvement des Scouts Musulmans Algériens : Un nouveau souffle

Publié par Said Abjaoui, Rachid Rachedi le 17-02-2016, 18h33 | 301

Les scouts musulmans Algériens vont désormais occuper l'espace et jouer le rôle qui en est attendu conformément aux missions qui leur sont assignées depuis plusieurs décennies.

Ils sont assez occupés pour le moment à réunir les conditions de préparation de leur 80ième anniversaire. Et oui, l'organisation (ou le mouvement) des scouts Algériens va bientôt boucler ses 80 années d'existence.

Le mouvement a  été créé il y a 80 années de cela, soit en 1936, avant donc le déclenchement  de la guerre pour l'indépendance nationale. Celui-ci est né dans la foulée de la prise de conscience du mouvement national. Pourquoi la lettre « m » ? c'est pour se différencier des colons et construire déjà l'idée que l'Alg2rie appartient aux Algériens d'origines, ce qui en exclue les colons. C'est une pareille idée qui a présidé au choix du sigle pour l'Union Générale des Etudiants Algériens qui est née 20 années plus tard après la naissance des SMA, soit les scouts musulmans Algériens.

L'objectif final est le même soit l'indépendance nationale à la seule différence qu'avec les scouts il fallait mobiliser autour de l'idée de se préparer pour la guerre alors qu'avec les Algériens, c'est la participation  à la guerre et non la préparation.

Coïncidence fortuite, cette conférence animée par le Commandement général Mr Mohamed Bouallègue au Forum de DKNEWS dont il a été hier l'invité survient à la veille de la journée du chahid.

Deux dates historiques pour la jeunesse Algérienne. Les deux organisations ont concerné la jeunesse. Le « m » dans les deux cas identifie les musulmans Algériens afin de ne pas confondre les colons avec les colonisés. Il ne s'agit donc pas de guerres de religion mais seulement lutte pour que le peuple Algérien accède au droit à l'autodétermination, c'est-à-dire à l'indépendance nationale.

Mr Bouallègue a fait l'historique du mouvement des Scouts Musulmans Algériens en rendant hommage à son créateur, Mr Mohamed Bouras. Puis, il a donné sa perception de la gestion du mouvement dont il est à la tête.

Si le mouvement est né dans un contexte de mobilisation politique en vue de parvenir à l'accès à l'indépendance nationale en passant bien sûr par sa politisation, aujourd'hui, selon le Commandant  Général, le pays est indépendant et le mouvement n'a plus à faire de la politique. Pas d'alignement derrière un parti. Le mouvement se place au service du pays, ou plutôt de la patrie, toujours lié à la dignité recouvrée. Le mouvement va investir dans l'éducation civile et la solidarité. Il a mis au point la stratégie devant lui permettre de faire aboutir son programme, celui avec lequel il a été élu. Le mouvement va s'engager dans la lutte contre la délinquance, contre tous les fléaux sociaux qui détruisent notre jeunesse.

Investir dans la jeunesse et faire accéder celle-ci aux postes de responsabilité. Désormais, le regard est porté sur l'avenir. L'avenir ressort de toutes ses interventions. Sans doute qu'on entendra beaucoup parler et qu'on verra beaucoup agir ce mouvement car son chef a tout un programme d'action qu'il mettra en œuvre avec des mouvements et des institutions.

Said Abjaoui


Décédé mardi à l’âge de 92 ans : Hommage au doyen des scouts Youcef Mesbah

Le commandant général de l’association des scouts musulmans a rendu hommage au doyen des scouts algériens, Youcef Mesbah, décédé mardi dernier à l’âge de 92 ans. Le défunt qui a été enterré au cimetière d’El Kettar, Alger, a voué sa vie au service de la patrie et continué à servir le mouvement des scouts jusqu’à sa mort.    

 

L’ASM fête ses 80 ans

L’association des scouts musulmans algériens fête cette année son 80e anniversaire. Décédé le 27 mai 1941, le précurseur du scoutisme algérien Mohamed Bouras, qui a intégré très tôt le mouvement de Libération nationale, a montré la voie du sacrifice ultime à ses successeurs. Une génération d’hommes et de femmes a suivi l’exemple de Mohamed Bouras et a pris part à la glorieuse guerre de Libération nationale. Certains sont tombés au champ d’honneur tandis que d’autres ont continué à servir leur pays après l’indépendance.  

 

Les 8 priorités stratégiques de l’ASM

Suite à son 11e congrès tenu en juin 2015 à Alger, le haut commandement de l’association des scouts musulmans algériens a établi huit priorités stratégiques à atteindre pour l’année 2016. La première était d’augmenter de 25% le nombre d’adhérents. Cet objectif a été dépassé puisque le nombre d’adhérents est passé de 52000 en 2015 à 69000 en 2016.  La seconde priorité porte sur le renforcement du rôle et de la place de l’élément féminin au sein de l’ASM. L’association compte aujourd’hui quatre femmes au sein de son commandement général et 25 commandants au niveau national. Il a également été décidé de revoir le système éducatif des scouts et le mode de travail de l’association pour qu’il soit en adéquation avec la réalité d’aujourd’hui, renforcer la collaboration avec les institutions officielles et les associations à caractère social et humanitaire et participer au désenclavement des régions isolées et frontalières.

   

Renforcer le partenariat avec les institutions de l’Etat

Dans le cadre du renforcement du partenariat entre la société civile et les institutions de l’Etat, l’ASM a signé plusieurs accords notamment avec la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN),   l'établissement pénitentiaire d'El-Harrach, le  Croissant-Rouge algérien et les ministères de la Solidarité nationale, de la Jeunesse et des Sports, des Moudjahidine et de la Santé. L’accord passé avec la Sûreté nationale porte notamment sur la participation aux campagnes de prévention, d’information et de sensibilisation sur la sécurité routière, la lutte contre la drogue et la violence en milieu des jeunes.   

Rachid Rachedi