Forum

Le Pr Mourad Semrouni, représentant de la Société algérienne d’endocrinologie et métabolisme (SAEM) et le Dr Rahel Amel invités mercredi du Forum de DK News : L’iodepour prévenir les déficiences mentales et le retard de croissance chez l’enfant

Publié par DKNews le 25-05-2016, 18h48 | 370
|

A l’occasion de la célébration de la Semaine internationale du goitre, le Forum de DK News a reçu mercredi le Pr Mourad Semrouni, représentant de la présidente de la Société algérienne d’endocrinologie et métabolisme (SAEM) et le Dr Rahel Amel, maître assistante endocrinologie à l’EPH de Bologhine, pour dresser un état des lieux de l’évolution des pathologies thyroïdienne en Algérie et annoncer en parallèle le lancement d’une campagne nationale de sensibilisation destinée au grand public et qui aura pour thème cette année «Capturer les papillons : repérer les symptômes évocateurs des troubles thyroïdiens chez les enfants».

Durant de longues années, l’Algérie était considérée comme un pays d’endémie goitreuse. Le facteur le plus important dans l’apparition du goitre était la carence en iode. Dans les zones où plus de 5% de la population est goitreuse, (comme s’était le cas à Tlemcen, Tipasa, Cherchell, Gouraya, etc.),  le quotient intellectuel des enfants était inférieur par rapport à celui des enfants qui vivaient dans des zones où il n’y avait pas de carence en iode.

Les études menées en ce sens ont prouvé que l’apport en iode permet d’éviter l’apparition de déficiences mentales chez l’enfant, d’où la pertinence d’organiser cette campagne de sensibilisation sur la pathologie thyroïdienne chez l’enfant, ont expliqué les deux endocrinologues.  

De son côté, le Pr Semrouni a saisi l’occasion pour rendre hommage au père de l’endocrinologie en Algérie le regretté Pr Moulay Ben Miloud. Les travaux menés par les équipes formées par ce dernier durant les années soixante-dix, notamment à Gouraya (Tipasa) et Michelet (Tizi-Ouzou), ont permis de relever que 70% des enfants âgés entre 6 et 14 ans étaient goitreux et 60% d’entre eux avaient des goitres nodulaires.   

Face à cette situation, le Pr Ben Miloud  a saisi le ministère de la Santé pour rendre obligatoire dans un premier temps l’utilisation du sel enrichi à l’iode dans les zones les plus touchées. Mais à partir de 1990, un décret a rendu obligatoire l’utilisation du sel iodé à l’échelle nationale.

Les troubles dus à la carence iodée provoquent plusieurs maladies à savoir : le goitre, l’hypothyroïdie, une diminution de la fertilité chez la femme, une augmentation de la mortalité périnatale et enfantine, sans oublier que les cancers dépistés sont plus sévères et de mauvais pronostics.     

Le travail accompli par le Pr Ben Miloud n’a malheureusement pas pu être poursuivi durant les années quatre-vingt-dix à cause de la situation sécuritaire qui a régné dans le pays.

Dans ce cadre, le Pr Semrouni a souligné que plus aucune opération de surveillance sanitaire de la teneur en iode du sel ou de campagne de dépistage des pathologies thyroïdiennes n’ont été effectuées depuis plus de dix-neuf ans.

Toutefois, grâce aux laboratoires Merck, qui ont fait don d’un clinomobile équipé notamment d’un échographe, une opération de surveillance de l’iodation chez les enfants scolarisés est envisagée pour bientôt.   

Rachid Rachedi


A retenir ...

La thyroïde

Située à la base du cou, la glande thyroïde secrète des hormones fondamentales et extrêmement importantes pour l’organisme. Il faut savoir que sans hormones thyroïdiennes, la femme enceinte donnera naissance à un enfant handicapé qui par la suite sera atteint d’un retard de la croissance (nanisme). 

R.R.


3e  cancer chez la femme en Algérie

D’après le Pr Semrouni, les femmes seraient plus touchées par les troubles de la thyroïde que les hommes à cause des problèmes hormonaux. En Algérie, le cancer de la thyroïde arrive en troisième position des cancers les plus répandus chez la femme après celui du sein et le colorectal.    
R.R.


Samedi 28 mai à l’OREF : Campagne de sensibilisation à la thyroïde

La Semaine internationale de la thyroïde est célébrée chaque année du 25 au 31 mai à travers le monde et ce depuis 2008.

En Algérie,  la Société algérienne d’endocrinologie et métabolisme (SAEM) en partenariat avec les laboratoires Merck, organise samedi 28 mai à partir de 9h à l'esplanade de Riadh El Feth, une campagne de sensibilisation à la thyroïde, ayant pour objectif la sensibilisation du grand public sur les maladies de cette glande.
R.R.

|

Clin d’œil du Jeudi 26 Mai 2016

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.