Histoire

Histoire : L’Emir Abdelkader est un modèle à suivre (auteur US)

Publié par DK News le 26-11-2016, 19h21 | 16
|

L’Emir Abdelkader est un modèle d’homme à suivre dans la lutte contre l’extrémisme et l’islamophobie qui prend actuellement de l’ampleur dans les pays occidentaux, a indiqué samedi à Mascara l'écrivain américain John Kaiser Lors d’une cérémonie en l’honneur d’une délégation de la ville américaine d’El Kader invitée aux festivités commémorant le 184ème anniversaire de l’allégeance de l’Emir Abdelkader, John Kaiser a souligné que son étude approfondie sur cette personnalité historique algérienne lui a permis d’avoir la conviction que «l’£uvre et les actions de l’Emir Abdelkader, avec sa personnalité aux multiples dimensions, peuvent apporter des réponses aux maux qui gangrènent actuellement les sociétés humaines comme l’extrémisme des religions et l’islamophobie se répandant à travers le monde».

Auteur de l’ouvrage «L’Emir des croyants : vie de l’Emir Abdelkader, histoire d’un véritable djihad», John Kaiser a souligné que «de nombreux Ulema voient en la personnalité de l’Emir Abdelkader un exemple à suivre pour les jeunes musulmans leur évitant de suivre la voie de la violence et de l’extrémisme».

L'auteur américain a souligné que l’initiative qu’il conduit avec la présidente de la Fondation Emir Abdelkader pour l’éducation, dans la ville d’El Kader, porte sur la lecture de son ouvrage consacré à l’Emir.

«L’initiative commence à donner ses fruits puisque nombreux sont les jeunes qui ont changé leur vision de l’Islam et des musulmans», a-t-il souligné. Pour le maire de la ville d’El Kader, Joshua Robert Bob, la participation de la délégation qu’il préside aux festivités du 184ème anniversaire de l’allégeance de l’Emir Abdelkader est «l’expression des habitants d’une ville portant le nom de cet héros résistant, intellectuel, noble et humanitaire qui reste un symbole de lutte contre l’injustice dans le monde».

En 1846, Timothée Davis, John Thomson, Sig Chister ont fondé une petite ville, dans le district de Clayton, dans l’Iowa, qu’ils ont baptisé au nom d’El Kader en hommage à l’Emir Abdelkader, figure de la résistance populaire contre l’occupant français et fondateur de l’Etat algérien moderne.
Le wali de Mascara, Salah El Affani, et le P/APC de Mascara, Aricha Hadj, ont exprimé leur fierté d’accueillir la délégation américaine et leur satisfaction de voir s’établir une coopération bilatérale dans plusieurs domaines.

Celle-ci sera marquée, dimanche, par l’installation d’une commission mixte chargée de définir un plan d’actions à mener entre les deux villes.
D'autre part, un jardin, baptisé El Kader, en hommage à la ville américaine a été inauguré en présence des autorités locales, de la délégation américaine et des représentants de l’association locale «Sur les traces de l’Emir». Une visite aux sites historiques, dans la wilaya de Mascara, datant de la période de l’Emir Abdelkader a été également organisée.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.