Histoire

Ouverture à Tlemcen d’un colloque international sur la vie et l’itinéraire du défunt président Ahmed Ben Bella : La vie de Ben Bella est indissociable de l’histoire de l’Algérie et de l’Afrique

Publié par DKNews le 04-12-2016, 18h35 | 25
|

La vie d’Ahmed Ben Bella est "indissociable" de l’histoire de l’Algérie et de l’Afrique, transcendant les frontières et devenant une source d'inspiration pour les révolutionnaires, a affirmé dimanche à Tlemcen, le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.

"La vie d’Ahmed Ben Bella est indissociable de l’histoire de l’Algérie et de l’Afrique.
Elle a transcendé les frontières de l’Algérie.

Elle est devenue une source d’inspiration pour les révolutionnaires du monde entier", a indiqué le ministre lors d'un colloque international intitulé "La personnalité d’Ahmed Ben Bella, une dimension nationale et internationale".

M. Messahel a affirmé que parler d’un homme de la trempe de Ben Bella "n’est pas chose aisée.
Il mérite les honneurs en raison de sa lutte et des sacrifices qu’il a consentis pour la libération de son pays et de pays africains".

Pour Ben Bella, l’indépendance de l’Algérie "n’était qu’une étape dans la libération de l’Afrique toute entière", a indiqué M. Messahel, citant un discours du défunt qui, lors de la création de l’Union Africaine, avait déclaré : "Il est de mon devoir de dire, au nom du peuple algérien et des 1,5 million de martyrs, que la charte de l’Union Africaine ne sera pas écoutée si elle ne donne pas un soutien total aux peuples qui luttent pour leur liberté".

A ce propos, Messahel a souligné qu'"Ahmed Ben Bella était l’un des pères fondateurs de l’Organisation de l’Union Africaine (OUA) et s’était fixé comme priorité la libération de toute l’Afrique", n’hésitant pas à mettre les ressources du jeune Etat algérien au service des mouvements de libération. 

D’autre part, le ministre a cité nombre de leaders africains qui, à l’époque, ont visité l’Algérie, dont Nelson Mandela, qui a écrit dans ses mémoires que l’Algérie était "une source d’inspiration pour l’Afrique du Sud.

C’est Ben Bella qui m’a invité en Algérie. C’est l’Algérie qui a fait de moi un homme". Abdelkader Messahel a également cité Amical Cabral et sa célèbre déclaration: "Les chrétiens vont au Vatican, les musulmans à la Mecque et les révolutionnaires à Alger".

Par ailleurs, le ministre a mis en exergue l’initiative du président Abdelaziz Bouteflika portant création du Comité des sages africains et qui opta pour Ben Bella pour le présider.  
"Ahmed Ben Bella était très attaché à l’Afrique et avait un sens prononcé du devoir vis-à-vis de ce continent", a conclut Abdelkader Messahel.

Le colloque international consacré à la vie et à l’œuvre de l’ancien président Ben Bella est organisé à l’occasion du centenaire de sa naissance (1916-2016).

Ouvert par le ministre des Moudjahidine, il se déroule en présence d’universitaires nationaux et étrangers et de moudjahidine.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.