Culture

L'Irakien Omar Zyad, l'Orchestre régional d'Alger et Abdelmoumen Abderrahim du Maroc animent le 11e FestivAlgérie

Publié par DK News le 24-12-2016, 19h01 | 36
|

L'Ensemble, l'irakien Omar Zyad, l'Orchestre régional d'Alger de musique andalouse et Abdelmoumen Abderrahim du Maroc ont animé à Alger la soirée de vendredi du 11e Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes (FestivAlgérie), dans une ambiance onirique.

Le public nombreux de la prestigieuse salle de l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh a pu apprécier divers genres musicaux menés avec brio, trois heures et demie durant, par des instrumentistes chevronnés qui ont permis le voyage dans l'univers attrayant de différents terroirs culturels.

Représentant l'Irak, Omar Zyad Hikmat au qanun, accompagné par Ahmed Finjam à la contrebasse et Mustapha Sabaa à la percussion a embarqué l'assistance dans les méandres mélodieux des «maqamet» et les cadences apaisantes des «mouwachahs» dans une belle fusion des genres algérien, irakien et égyptien.

Le qanuni, brillant de technique et de maîtrise a rendu une prestation pleine dans une interprétation à deux pupitres, accompagnant en arpège la mélodie avec un doigté impressionnant d'agilité, au delà du soutien rythmique de la contrebasse et de la percussion.

Ouvrant de nouveaux champs féconds à l'interprétation, Omar Zyad Hikmat, a livré une véritable démonstration, apportant la preuve que le qanun, instrument noble jusque là présent que dans les orchestres orientaux, pouvait parfaitement figurer dans des ambiances jazz et de musiques du monde. 

Parmi les pièces interprétées par le qanuni irakien, «Chellalet», ainsi que deux de ses compositions, «Baghdad kama araha» (Baghdad telle que je la vois) et «Galgamech» pour clore, dans des atmosphères de grands spectacles, avec la reprise de «Allô, Allô» d'El Hachemi Guerouabi, «Ya Rayeh» de Dahmane El Harrachi et «Abdelkader ya Boualem» de Rachid Taha et Khaled Hadj Brahim.

Trois courts passages en solo, de Hana Boukhris de Tunisie, Youssef Kassimi Alami du Maroc et Ahmed Hosein El Sheikh de Syrie, participants aux ateliers de formation accompagnant le 2e Symposium du qanun, ont ensuite succédé à la première partie, interprétant «Fakkarouni» de l'Astre de l'Orient Oum Kalthoum, «Touchiyet Istihlel» du patrimoine andalou marocain et «Nostalgia» du compositeur grec Yanni respectivement.

L'Orchestre régional d'Alger de musique andalouse et sa vingtaine d'instrumentistes dirigés d'une main de maître par Cheikh Mokdad Zerrouk a offert à l'assistance un florilège de pièces du patrimoine, interprétées par le violoniste et directeur artistique de l'Association culturelle «Mezghena», Kamel Belkhodja auquel un hommage a été rendu dans une ambiance relevée.

Dans le mode «Araq» / «Ghrib», l'Orchestre régional d'Alger, longtemps applaudi par le public, a rendu une nouba sans le mouvement M'seddar, interprétant les pièces, «Tidkaroukoum Indi», «Ya mouqabil», «Ya Saâten Haniya», «Ya hadjiri Law Zortani», «Billah Ahwar», «Kaliftou Bi Badri» et «Kadriya Araq».  Chanteur libre, Abderrahim Abdelmoumen du Maroc est intervenu en fin de soirée avec un répertoire de pièces dans le genre soufi, soutenu par un orchestre de six musiciens qui ont fait bonne impression dans des rythmes ternaires envoûtant et festifs, à l'usage de la tradition marocaine.

L'exploitation intelligente du contre temps donnant lieu à un balancement rythmique incitant au déhanchement et la division des notes mélodiques en croches a donné de l'entrain à la prestation marocaine, aux textes invitant à la méditation.
Parmi les chants rendus par Abderrahim Abdelmoumen «La Ilaha Illa Allah», ou encore «El Horm Ya R'soul Allah», avant de prier la chanteuse andalouse Lila Borsali, présente dans la salle en spectatrice et agréablement surprise, de le rejoindre pour enchanter l'assistance -qui l'a gratifiée d'une standing ovation-, avec sa voix suave dans des pièces interprétées en duo.

Ravis de leur présence en Algérie, Abderrahim Abdelmoumen et ses musiciens ont entonné, à l'issue de leur remarquable prestation, l'Hymne national algérien devant un public debout.
Le 11e Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes (FestivAlgérie) se poursuit avec au programme de la journée de samedi l'Ensemble azéri «Buta», l'Association de musique andalouse «Dar El Ghernatia» d'Algérie et le chanteur tunisien Abdallah Dhaouadi.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.