Culture

Médéa : Le Beylik du Titteri raconté en image

Publié par DK News le 26-12-2016, 18h16 | 25
|

Le Beylik du Titteri, l’un des trois beylik de la régence d’Alger constitué par les ottomans vers le XVIe siècle et disparu à la conquête française, est au centre d'une exposition qui se tient au musée régional des Arts et des Traditions populaires de Médéa. 

Initiée dans le cadre de la manifestation «Patrimoine de Médéa», l’exposition, mise sur pied par l’association «Lambdiya», raconte, à travers une série de photographies et d'illustrations, un pan de l’histoire du Beylik du Titteri dont l’ancienne capitale, Médéa, garde encore les traces de l’influence de la culture ottomane, notamment dans les domaines de l’urbanisme et de l’architecture, mais également dans certaines traditions vestimentaires et culinaires, encore en vogue jusqu’à ce jour. 

En sus des principaux monuments hérités de cette période, tels que la maison de l’Emir Abdelkader, transformée en musée, la mosquée Hanafite, le minaret de la mosquée Lamhar, la petite casbah de Sidi-Sahraoui, l’exposition qui se tient jusqu'au 29 décembre, s’intéresse aux aspects de décorations internes des demeures et résidences bâties sur le model ottoman, pour bien mettre en exergue le brassage qui s’est opéré entre la culture locale et celle importée de la rive nord de la Méditerranée. 

La manifestation «Patrimoine de Médéa», ouverte au public depuis dimanche, offre l’opportunité au visiteur de découvrir des facettes cachées de cette période, qui s’étale sur plus de trois siècles, à la faveur de conférence-débats qui seront animées par des chercheurs et des universitaires.  Les visiteurs auront également la possibilité d’assister à des projections vidéo consacrées à l'architecture dans la région du Titteri, outre des ateliers de poterie et de calligraphie arabe qui seront organisés tout le long de la manifestation, au profit des enfants.  

 

|

Ils nous ont quittés en 2016

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.