Régions

Ghardaïa : 85 ouvrages réalisés pour éliminer les points noirs inondables

Publié par DKnews le 08-01-2017, 15h18 | 20
|

Au total 85 ouvrages ont été réalisés sur les routes de la wilaya de Ghardaïa pour éliminer des «points noirs» inondables et remédier aux perturbations du trafic routier durant les crues cycliques des oueds, a appris dimanche l’APS du directeur des Travaux publics de la wilaya.Ces ouvrages, 39 ponts et 46 dalots, répartis sur les routes et autres chemins traversant la wilaya de Ghardaia ont nécessité un investissement de plus de huit (8) milliards DA, a précisé Ali Teggar.

Ces ponts et dalots ont été construits pour faciliter les déplacements, améliorer la connexion entre localités, villes et les dessertes structurantes de la wilaya ainsi que d’améliorer la sécurité routière et fluidifier le trafic durant les crues cycliques des oueds et rivières de la wilaya, a-t-il expliqué.

Le passage de nombreux oueds par les grandes localités touristiques de la wilaya, notamment la vallée du M’zab (regroupant 4 communes), Berriane, Zelfana, Métlili et Guerrara, attire souvent l’attention par leurs crues brutales et puissantes qui inondent de nombreux quartiers de ces localités et obstruent le trafic routier, a souligné M.Teggar. Pas moins de 15 ponts et 34 dalots ont été réalisés sur les routes nationales traversant la wilaya, 13 ponts et 2 dalots ont été construits sur les chemins de wilaya tandis que 11 ponts et 10 dalots ont été édifiés sur les routes communales, a détaillé, de son coté, Mohamed Lamine Ghriga chef de service à la DTP de Ghardaia.

Ces réalisations ont permis de renforcer les liaisons avec les autres régions, de booster l’attractivité pour l’investissement et répondre aux attentes des opérateurs économiques ainsi que d’augmenter la fluidité du transport des personnes et des marchandises, notamment en période des crues, a ajouté M.Ghriga.

L’impératif d’£uvrer pour développer les divers secteurs économiques, en vue de valoriser la région Ghardaïa et de l’ériger en une destination de choix pour les investisseurs et les touristes a permis également l’inscription par les pouvoirs publics de nombreux projets de modernisation, de renforcement et de dédoublement de tronçons routiers stratégiques, a-t-il aussi fait savoir.

D’importants chantiers visant la mise à niveau du réseau routier à travers la wilaya ont été lancés afin de répondre aux besoins de trafic routier de plus en plus dense, notamment le dédoublement de la RN-1, «épine dorsale» de la dynamisation de l’économie nationale, de l’équilibre et de la cohésion territoriale entre le Nord et le Sud du pays.

Ils consistent en des travaux de renforcement et de réhabilitation sur 200 Km de la RN-1 entre El-Menea et la limite territoriale avec la wilaya de Tamanrasset, le renforcement et la modernisation sur 136 km du tronçon de la RN-51 entre El-Menea et la limite administrative avec la wilaya d’Adrar.

L’aménagement et l’embellissement du carrefour giratoire RN-1et RN-51 à une trentaine de kilomètres au sud d’El-Menea ainsi que l’achèvement de la construction de la route El-Menea/ Ouargla permettront de renforcer les échanges économiques, agricoles et touristiques entre différentes wilayas du Sud, estime-t-on à la DTP.

L’ensemble de ces projets, qui répondent aux exigences du Schéma directeur de l’aménagement du territoire dans le sud et à forte valeur économique, sont à un stade «très avancé», a rappelé M.Ghriga.

Le réseau routier de la wilaya de Ghardaïa est constitué de 1.037 km de routes nationales (sans tenir compte des 50 km de la route d’évitement de la vallée du M’zab non encore classée), dont une cinquantaine de kilomètres de voies dédoublées, de 292 km de chemins de wilaya et 463 km de routes communales dont 258 km revêtues.

Le trafic enregistré sur la RN-1 de Ghardaia vers le Nord du pays est estimé à 15.000 véhicules/ jour, dont 30% de poids lourds, et vers le Sud de 3.000 véhicules/ jour, dont 40% de Poids lourd, selon les statistiques de la DTP.

A ces infrastructures routières, s’ajoutent deux aérodromes à Ghardaïa de classe «Internationale» et El-Menea de classe «Nationale» avec deux pistes d’envol chacun. Au lendemain de l’indépendance, la wilaya de Ghardaïa comptait 446 km de routes nationales, 122 km de chemin de wilaya et deux ouvrages d’art, a-t-on fait savoir.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.