Monde

Danse avec les Farc : L'ONU enquête sur d'autres cas possibles

Publié par DK News le 08-01-2017, 18h22 | 16
|

La mission de l'ONU en Colombie, qui a exclu quatre de ses membres pour avoir dansé avec des guérilleros des Farc, enquête sur d'autres cas possibles, a déclaré samedi une porte-parole.

«Nous sommes en train d'enquêter. La mission de l'ONU en Colombie prendra les mesures appropriées. Nous avons un engagement total d'impartialité», a dit une porte-parole de la mission, sans donner plus de précisions.

Sa déclaration intervient alors que des photos publiées au cours des dernières heures sur les réseaux sociaux par le Collectif international du photojournalisme MiraV montrent des observateurs de l'ONU en train de danser avec des membres des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes) lors des fêtes de fin d'année dans une zone de concentration temporaire des guérilleros dans le sud-ouest du pays.

Jeudi, la mission de l'ONU, chargée de surveiller le désarmement des Farc consécutif à l'accord de paix entre la guérilla et le gouvernement, avait annoncé avoir exclu quatre de ses membres pour «comportement inapproprié». Une vidéo diffusée dans les médias colombiens montrait les agents de l'ONU en train de danser avec des guérilleros des Farc à l'occasion du Nouvel An dans une zone de concentration située à La Guajira, dans le nord de la Colombie.

Quatre membres de la mission, dont un militaire portugais, un militaire salvadorien et un carabinier chilien, ont été exclus de la mission et priés de regagner leurs pays respectifs.
La mission de l'ONU avait déploré lundi les agissements de ses agents et le gouvernement colombien avait exprimé mercredi sa préoccupation auprès de l'ONU.

Le photographe qui a pris les photos sur la base desquelles la mission de l'ONU continue d'enquêter sur d'autres cas possibles s'est étonné de l'impact de ces images. «Je suis surpris par la polémique créée par une danse», a déclaré à l'AFP ce photographe, Damien Fellous, qui avec son collègue Christian Escobar a capté le 31 décembre les images de la fête du Nouvel An des Farc à La Elvira, dans le département du Cauca, dans le nord de la Colombie.

Pour lui, la participation des membres de l'ONU aux festivités était «un symbole de réconciliation».
Les 450 membres de la mission de l'ONU sont chargés de surveiller le cessez-le-feu bilatéral en vigueur depuis août et scellé dans l'accord de paix qui met fin à un demi-siècle de conflit armé.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.