Sports

CAN-2017/Algérie: l'heure de la réhabilitation a sonné

Publié par DK News le 10-01-2017, 16h52 | 13
|

La sélection algérienne de football, qui court toujours derrière son deuxième titre continental depuis 1990, abordera la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de 2017 au Gabon (14 janvier-5 février) sous le signe de la réhabilitation, après avoir hypothéqué ses chances de qualification au Mondial-2018.

Sous la houlette de l'entraîneur belge, Georges Leekens, qui a dirigé la Tunisie lors de la précédente CAN, les Verts se doivent de réagir. Leur mission s'annonce toutefois difficile dès le premier tour pendant lequel ils affronteront respectivement le Zimbabwe, la Tunisie et le Sénégal pour le compte du groupe B domicilié à Franceville.

"J'ai dit aux joueurs que cette génération pétrie de qualités mérite au moins un trophée continental et que tous les espoirs des Algériens pour épingler une deuxième étoile sur le maillot national sont placés sur eux", a déclaré le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua.

Des propos qui traduisent parfaitement les grosses ambitions du premier responsable du sport roi dans le pays en vue du rendez-vous gabonais, même s'il reconnaît au passage que les conditions régnant en Afrique ne sont généralement pas faites pour arranger les affaires de ses protégés, dont la majorité évoluent en Europe.

L'entraîneur national, dont c'est le deuxième passage à la barre technique des Verts après un premier très court en 2003, ne manque pas lui aussi d'ambitions, sauf qu'il ne peut "rien garantir", avait-il insisté lors de sa conférence de presse au premier jour du stage de l'équipe nationale le 2 janvier.

Le technicien belge a également surpris plus d'un en écartant de la liste des 23 pour la CAN, deux cadres de l'équipe, en l'occurrence, Carl Medjani et Sofiane Feghouli, soit le capitaine et vice-capitaine.

Un choix qui a suscité beaucoup de polémiques, Leekens le justifiant par le "manque de rythme" des deux joueurs, peu utilisés il est vrai cette saison au sein de leurs clubs respectifs.

Onze joueurs à la découverte de la CAN

Le patron technique des Verts ne s'est également pas gêné pour parier sur 11 joueurs qui vont participer pour la première fois à une phase finale de CAN. Il se déplacera ainsi au Gabon avec un effectif dont la moitié ou presque n'a aucune expérience dans cette compétition, ce qui constitue un véritable risque pris, selon les spécialistes.

Les 11 joueurs concernés sont : Abeïd, Asselah, Belkaroui, Belkhiter, Bensebaïni, Benyahia, Bounedjah, Ghezzal, Hanni, Meftah et Rahmani, alors que le plus grand nombre de participations à la CAN revient à Cadamuro, M'Bolhi, Mesbah, Ghoulam, Slimani et Soudani qui comptent chacun deux convocations à la fête continentale.

Un détail qui ne fait pas peur à Leekens, "séduit par l'état d'esprit des joueurs et leur détermination à relever le défi en terre gabonaise", a-t-il assuré.

Ayant perdu sa première sortie sur le banc algérien, le 12 novembre dernier au Nigeria (3-1), pour le compte de la 2e journée des qualifications au Mondial-2018, l'ancien driver des ''Diables rouges'' belges a notamment procédé à un remaniement de son secteur défensif, maillon faible du ''Club Algérie''.

Pas moins de cinq nouveaux défenseurs sont retenus sur la liste des 23, en l'occurrence Meftah, Belkhiter, Bensebaïni, Benyahia et Mesbah, de retour après deux ans d'absence.

Avec seulement deux matchs amicaux (contre la Mauritanie) au menu avant le départ pour Franceville, l'entraîneur national est en course contre la montre pour justement trouver la bonne formule à une arrière-garde, source de tous les soucis.

"Certes, il nous reste encore du boulot, mais nous serons prêts pour le premier match contre le Zimbabwe (dimanche, ndlr), soit le match le plus important dans ce tournoi, car il s'agit tout simplement de la clé de la qualification au prochain tour", promettait le successeur du Serbe Milovan Rajevac, à l'issue de la première joute amicale contre la Mauritanie (victoire 3-1), samedi passé.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.