Santé

Selon une étude publiée dans la revue Journal of Allergy and Clinical Immunology : Le prise d'anti-acides pendant la grossesse augmenterait le risque d'asthme chez l'enfant

Publié par DKnews le 11-01-2017, 15h12 | 3
|

La prise de médicaments destinés à soulager les brûlures d'estomac pendant la grossesse pourrait augmenter le risque d'avoir un enfant asthmatique, révèle lundi une étude publiée dans la revue Journal of Allergy and Clinical Immunology.

Des chercheurs de l'Université d'Edimbourg ont passé en revue huit études portant sur 1,3 million d'enfants, en étudiant les médicaments qui leur avaient été prescrits ainsi qu'à leurs mères.

Ils ont découvert que les enfants nés de mères ayant reçu des médicaments anti-acides pendant leur grossesse étaient plus susceptibles de recevoir un traitement contre l'asthme, précise l'étude. Selon l'étude, les enfants dont les mères avaient pris des anti-acides pendant la grossesse étaient 30% plus nombreux à avoir vu un médecin pour des symptômes asthmatiques.

Néanmoins, le Pr Aziz Sheikh de l'Université d'Edimbourg qui a dirigé l'étude reconnaît que ses travaux ne prouvent pas que les anti-acides sont à l'origine de l'asthme.

De son côté, le Dr Samantha Walker, directrice de la recherche sur l'asthme au Royaume-Uni, a réagi à cette publication en déclarant qu'il était «important de souligner que cette recherche est à un stade très préliminaire et que les femmes enceintes doivent continuer à prendre les médicaments dont elles ont besoin sous le contrôle de leur médecin ou de leur infirmière».

Des études avaient déjà laissé entendre que l'utilisation des médicaments anti-acides pendant la grossesse pouvait accroître le risque d'allergie chez le bébé en agissant sur son système immunitaire, mais sans démontrer de lien de cause à effet.

Les brûlures d'estomac sont très fréquentes chez les femmes enceintes. Elles se manifestent par une sensation d'aigreur causée par la remontée du contenu très acide de l'estomac dans l'oesophage.
Pour le Pr Jean Golding, de l'Université de Bristol, les brûlures d'estomac elles-même et non les médicaments pourraient être «le lien le plus important» avec l'asthme.

Pour pouvoir tirer des conclusions, il faudrait pouvoir comparer avec des enfants de femmes qui n'ont pas pris de médicaments anti-acide alors qu'elles souffraient elles aussi de brûlures d'estomac, précise-t-il.

Un autre expert, le Pr Seif Shaheen, de l'Université Queen Mary de Londres, relève que la plupart des études passées en revue ne contenaient aucune information sur l'obésité des femmes enceintes, «un 3e facteur de risque lié à la fois à une aggravation des brûlures d'estomac et à un risque accru d'asthme dans leur progéniture».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.