Santé

Selon un nouveau rapport de l’OMS : La lutte contre le tabagisme peut sauver des millions de vies et faire économiser des milliards de dollars

Publié par DKnews le 11-01-2017, 15h13 | 11
|

Les politiques de lutte contre le tabagisme, y compris la taxe sur le tabac et les hausses des prix, peuvent engendrer des recettes publiques considérables pour les secteurs de la santé et du développement, selon un nouveau rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).De telles mesures peuvent également réduire considérablement la consommation de tabac et ainsi protéger la santé de millions de personnes contre les «principaux tueurs mondiaux» que sont les cancers et les maladies cardiaques.

Intitulé «Economie du tabac et lutte contre le tabagisme», le rapport, publié mardi, conclut que l'industrie du tabac et les conséquences mortelles de ses produits coûtent aux économies mondiales plus de 1.000 milliards de dollars par an en dépenses de santé et en perte de productivité.

Selon l'OMS, environ six millions de personnes meurent chaque année en raison du tabagisme. L'agence onusienne souligne que la plupart des victimes se trouvent dans les pays en développement.

«L'impact économique du tabac sur les pays et sur le public en général est énorme, comme le montre ce nouveau rapport», a déclaré le sous-directeur général de l'OMS pour les maladies non transmissibles (MNT) et la santé mentale, Oleg Chestnov.

«L'industrie du tabac produit et commercialise des produits qui tuent des millions de personnes prématurément, privent les ménages de ressources financières qui pourraient servir à l'alimentation et à l'éducation et imposent des coûts de santé considérables aux familles, aux communautés et aux pays», a-t-il précisé.

Citant une étude de 2016, le rapport indique que les recettes annuelles liées à la taxation des cigarettes dans le monde pourraient augmenter de 47%, soit 140 milliards de dollars, si tous les pays augmentaient leurs taxes d'environ 0,8 dollar par paquet. En outre, cette hausse des taxes augmenterait les prix de vente au détail des cigarettes en moyenne de 42%, ce qui entraînerait une baisse de 9% du taux de tabagisme et de 66 millions de fumeurs adultes de moins.

Selon le Dr Douglas Bettcher, directeur de l'OMS pour la prévention des maladies non transmissibles, le nouveau rapport donne aux gouvernements un outil puissant pour combattre les allégations de l'industrie du tabac selon lesquelles les contrôles sur les produits du tabac ont un impact négatif sur les économies.

«Ce rapport montre comment les vies peuvent être sauvées et les économies peuvent prospérer lorsque les gouvernements mettent en oeuvre des mesures rentables et éprouvées, comme l'augmentation significative des taxes et des prix sur les produits du tabac et interdisant la commercialisation du tabac et le tabagisme en public», a-t-il dit.

La lutte contre le tabagisme est un élément clé de la réponse globale de l'OMS aux maladies non transmissibles, principalement les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies pulmonaires obstructives chroniques et le diabète.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.