Société

Violences carcérales au Brésil : 200 hommes mobilisés pour renforcer la sécurité des prisons

Publié par DKnews le 11-01-2017, 15h15 | 13
|

Le gouvernement brésilien a déployé mardi 200 hommes de la Force Nationale pour renforcer la sécurité dans les Etats d'Amazonie et de Roraima (Nord), où 100 détenus ont été tués la semaine dernière.

Les premiers agents de cette force spéciale, qui regroupe policiers militaires, civils, pompiers et experts en sécurité, sont arrivés vers 3h00 du matin (7h00 GMT) à Manaus (Amazonie) où un affrontement entre factions criminelles dans le complexe pénitencier Anisio Jobim (Compaj) a fait 56 morts début janvier.

Selon le ministère de la justice, 100 hommes ont été envoyés en Amazonie et 100 autres à Roraima. Au total, le gouvernement a répondu aux sollicitations de sept Etats du nord et de l'ouest du pays, avec entre autres l'envoi d'équipements et le transfert de détenus vers des prisons fédérales.

Lundi, le ministre de la justice, Alexandre de Moraes, a assuré que la Force Nationale «ne pourra pas se substituer à la police pénitentiaire». La mission des renforts envoyés par le gouvernement sera donc d'assurer la sécurité aux alentours des prisons et de contribuer à la recherche des fugitifs qui se sont évadés à Manaus (Amazonie).

Selon les derniers chiffres des services de sécurité de l'Etat d'Amazonie, 70 des 184 détenus qui se sont enfuis ont déjà été capturés. Créée en 2004 par décret du président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010), la Force Nationale est mobilisée en cas de catastrophe ou lors de grands événements, comme ce fut le cas lors des Jeux de Rio-2016 ou du Mondial-2014.

Vendredi, Uziel Castro, secrétaire à la justice de l'Etat de Roraima, avait déploré le fait que le gouvernement fédéral n'ait pas répondu aux demandes des autorités locales d'envoyer la Force Nationale en renfort à la suite du massacre de 10 détenus dans la même prison.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.