Monde

RDC : 26 morts dans des affrontements au centre en huit jours

Publié par DK News le 11-01-2017, 17h37 | 8
|

Pas moins de 26 personnes ont été tuées en huit jours dans des affrontements entre les forces de sécurité et les partisans d'un chef traditionnel tué en août au centre de la République démocratique du Congo, selon un bilan des autorités provinciales.

«Le bilan depuis le début de l'année 2017 est de 26 pertes en vies humaines dont 4 civils, 9 éléments des forces de l'ordre et 12 miliciens» ainsi que «l'épouse d'un chef de groupement», selon un communiqué du gouverneur Alex Kande de la province du Kasaï central (centre), repris par des médias hier.

«Le mouvement insurrectionnel de Kamwina Nsapu s'est anarchiquement transformé en guérilla meurtrière», déplore M. Kande, accusant «les miliciens» d'«enrôlement forcé des mineurs, l'utilisation des enfants et des femmes comme boucliers humains, (...) l'interception des trains, la destruction méchante d'édifices publics».

«Six armes AK47 et 14 fusils de fabrication artisanale», ont été saisis, selon le communiqué. Lundi, lors de la reprise des enseignements dans des écoles de Kananga, capitale du Kasaï Central, des heurts avaient éclaté entre les forces de sécurité et «les miliciens» qui empêchaient aux enfants de suivre les cours: «trois corps ont été retrouvés près de la rivière Ganza, dans la commune de Ganza», selon un responsable provincial.

Depuis août, le Bureau des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) a dénombré au moins 140 personnes tuées dans des affrontements entre les forces de l'ordre et les partisans du chef coutumier Kamwina Nsapu qui se sont signalés dans trois provinces du centre de la RDC (Kasaï Central, Kasaï et Kasaï Oriental).

Le Kasaï central est considéré comme la base qui abrite le quartier général du mouvement du chef Kamwina Nsapu d'où part toutes ces violences qui sont pour l'heure «hors radars», selon Ocha.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.