Actualité

Le ministre de l'Industrie et des Mines, M.Bouchouareb : «Seize projets de partenariat algéro-saoudien depuis 2002»

Publié par DKnews le 15-02-2017, 19h15 | 85
|

Le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdesslam Bouchouareb, a affirmé hier à Alger, que de 2002 à 2015, 16 projets de partenariat algéro-saoudien ont été réalisés dans les domaines de pharmacie, d'industrie chimique, d'agro-alimentaire, de ciment, d'électroménager et autres services tertiaires.

Lors d'une rencontre d'affaires algéro-saoudienne tenue en prévision de la 12 eme commission mixte bilatérale prévue aujourd’hui, M. Bouchouareb a appelé les opérateurs et les hommes d'affaires saoudiens à prendre plus ample connaissance du nouveau cadre juridique régissant l'investissement en Algérie, précisant qu'ils bénéficieront d'un soutien conséquent notamment dans le domaine industriel.

Il a indiqué à ce propos, que la nouvelle loi sur l'investissement a permis de conférer une meilleure dynamique et de mettre en place un cadre d'investissement plus attractif au regard des avantages et de la flexibilité qui le caractérisent pour la concrétisation des projets, rappelant que celle-ci donnera lieu à une "intégration effective et positive de l'économie algérienne dans le système économique mondial à moyen terme".

Il a mis en relief l'importance de l'échange d'expériences et de l'exploitation des opportunités offertes dans divers domaines dont l'industrie mécanique, la médecine, l'industrie alimentaire, de transformation et pétrochimique.

"La conjoncture spéciale que connait l'économie des deux pays exige un renforcement du partenariat bilatéral et la mise en application de plans de diversification de l'économie afin d'atteindre les objectifs de développement globaux et diversifiés", a-t-il poursuivi.

Dans ce sens, M. Bouchouareb a rappelé la volonté du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et du souverain saoudien, Selmane Ben Abdelaziz Al Saoud, de consolider l'action commune contenues dans leurs orientations visant le renforcement de la coopération "tout particulièrement à travers leurs récents efforts pour redresser la situation du marché pétrolier".

Il a évoqué à cette occasion, les mesures prises par les pouvoirs publics algériens en vue d'une adaptation et d'une réorientation du système économique notamment par l'encouragement de l'investissement, l'amélioration du climat des affaires et le renforcement du partenariat et de la coopération.

Lors de cette rencontre, il a été convenu de mettre en place un groupe de travail chargé du suivi des projets de partenariat et d'investissement entre les deux pays et des obstacles qui se dressent devant leur concrétisation, a-t-il encore dit avant de préciser que la valeur financière des nouveaux accords de partenariat sera annoncée lors la réunion de la commission mixte algéro-saoudienne.

Concernant la règle 51-49 régissant l'investissement étranger en Algérie, le ministre de l'industrie a souligné que "celle-ci s'applique à tous", faisant remarquer que "les deux parties avaient débattu aujourd'hui des entraves que rencontre l'investissement".

De son coté, le ministre saoudien de l'Investissement et du commerce, Majed Ben Abdallah Al Qassabi, a estimé important de consolider le partenariat industriel et commercial entre les deux pays notamment dans les secteurs de pétrochimie, de des médicaments, de logistique, d'agriculture et des transports.

Il a ajouté avoir perçu lors de la visite en novembre dernier du Premier ministre  à Ryiadh, "une volonté de développer le climat des affaires de manière générale et d'améliorer du climat des affaires du secteur privé".

"Il est important d'élargir les domaines du secteur privé pour réaliser davantage de prospérité économique et c'est une question à laquelle l'Arabie Saoudite accorde un intérêt particulier dans sa vision pour 2020-2030", a-t-il renchéri. D'autre part, le responsable saoudien a appelé la partie algérienne à tenir une rencontre d'affaires bilatérale lors la prochaine session en Arabie Saoudite dont la date sera fixée ultérieurement, rappelant que cette dernière "dégagera d'importantes opportunités de partenariat".

Ont également été présents à la rencontre des entreprises publiques des deux pays respectifs outre un nombre d'organisations et institutions spécialisées dans l'investissement.
Ce soir, se tiendront plusieurs rencontres bilatérales entre des sociétés économiques publiques et privées algériennes et saoudiennes.  


Le ministre saoudien du Commerce, Madjid Ben Abdallah Al Qasabi l’a affirmé : «Le climat des affaires en Algérie favorise les investissements »

Le ministre saoudien du Commerce, Madjid Ben Abdallah Al Qasabi, a affirmé mardi soir à Alger que le climat des affaires en Algérie était favorable aux investissements, appelant les hommes d'affaires de son pays à saisir les opportunités offertes de partenariat avec leurs homologues algériens notamment dans les secteurs stratégiques.

«Plusieurs opportunités s'offrent à la coopération bilatérale, nous avons perçu un nouveau modèle et un climat d'affaires encourageant que nous allons exploiter au profit de notre partenariat», a soutenu le responsable saoudien à son arrivée à l'aéroport international Houari Boumediene.

M. Qasabi, dont la visite à Alger s'inscrit dans le cadre de la tenue, jeudi, de la 12e session de la commission mixte algéro-saoudienne, a été reçu par le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb.

Le responsable saoudien a indiqué que plusieurs secteurs économiques intéressaient les opérateurs des deux pays. Il a cité les industries pétrochimiques, l'agriculture, les industries pharmaceutiques, le transport maritime et le tourisme.

M. Al Qasabi a exprimé le voeu que des projets communs seraient retenus dans le cadre des entretiens autour de ces domaines.

Quatre accords de partenariat entre des entreprises privées des deux pays, dans les domaines de la médecine, du tourisme et de l'exportation ont été adoptés mardi par le Conseil des affaires algéro-saoudien. Ces accords seront signés jeudi en marge des travaux de la 12e commission mixte.

Le volume des échanges entre l'Algérie et l'Arabie saoudite s'est élevé en 2016 à quelque 654 millions de dollars avec une balance en faveur de l'Arabie saoudite.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.