Régions

Ghardaïa : Accroissement de la superficie agricole utile

Publié par DKnews le 17-02-2017, 16h08 | 27
|

Le regain d’intérêt que suscitent les investissements dans le secteur agricole dans la wilaya de Ghardaïa s’est reflété ces dernières années dans l’accroissement progressif et soutenu des terres arables.

Encouragée par les différents programmes mis en £uvre par l’Etat en matière de mobilisation des ressources hydriques, cette extension du patrimoine foncier agricole a permis de répondre dans ses objectifs aux problématiques enchevêtrées du développement économique et social, du chômage et de la lutte contre l’exode rurale, selon les services agricoles locaux.

Selon les statistiques de la direction des services agricoles (DSA) de Ghardaïa, la superficie agricole utile (SAU) en irrigué est passée de 12.000 hectares en 1999 à 26.436 ha en 2007, pour atteindre en 2016 une superficie arable de 44.155 ha répartie à travers de plus de 14.400 exploitations et une population agricole estimée à 30.000 âmes, soit 20% de la population active de la wilaya.

Une superficie de plus de 12.000 ha est consacrée à la ph£niciculture, plus de 6.500 ha au fourrage, 5.000 ha aux maraîchages, 4.500 ha à l’arboriculture et 4.000 ha à la céréaliculture, a indiqué M. Khaled Djebrit, responsable des statistiques à la DSA.

L’agriculture, qui demeure la base de l’économie locale de la wilaya de Ghardaïa, a connu une évolution considérable en matière de production tant végétale qu’animale, a indiqué à l’APS M.Djebrit.

Les bonnes performances de la production ont été le résultat du soutien de l’Etat au secteur de l’agriculture à travers les différents fonds de soutien, la facilitation d’acquisition de terre et la mobilisation des ressources hydriques dans la région caractérisée par son climat aride et la rareté de l’eau pluviale.

Ainsi, pas moins de 430 forages ont été réalisés au profit du secteur agricole, ajouté à prés de 6.000 puits, 2.100 bassins de stockage d’une capacité globale de prés de 214.000 m3, de 500 km linéaires de réseau électrique et 500 km de pistes agricoles, a précisé le même responsable.

Des projets en vue pour développer les capacités agricoles de la région

Plusieurs projets sont programmés en vue d’accroître les potentialités agricoles de la région afin d’améliorer et de valoriser la production agricole, voire les conditions de vie et les revenus de la population, notamment les jeunes. par la création de nouveaux périmètres agricoles d’une superficie totale de 30.000 ha, a-t-il révélé.

Ces nouveaux périmètres agricoles vont conforter davantage la place du secteur agricole dans l’économie locale et offriront d’innombrables possibilités d’investissements, principalement privés, en vue de créer de la richesse et absorber le chômage, a soutenu M.Djebrit.

Aujourd’hui, Ghardaïa se distingue par une production agricole diversifiée ainsi que par une surproduction de lait estimée à plus de 12 millions de litres de lait de vache en 2016, ce qui lui a permis d’atteindre une autosuffisance en matière de lait cru et d’exporter vers d’autres wilayas, a-t-il précisé

L’agriculture a largement contribué à l’essor de l’économie locale et continue d’en constituer la clef de voûte, amenant les pouvoirs publics à se fixer comme objectifs d'instaurer une stratégie de développement agricole durable concertée avec l’ensemble des partenaires, d’encourager les investissements agricoles et d’inciter les agriculteurs à la modernisation et la mécanisation, a estimé le même responsable.

Célèbre pour ses sites touristiques, Ghardaïa ambitionne également de faire de l’agriculture le principal levier de développement et de la croissance économique locale, par l’extension de son patrimoine agricole, sa modernisation et la création d’une industrie agroalimentaire génératrice d’emplois permettant de réduire le chômage et la précarité dans les localités rurales, a-t-il conclu.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.