Coopération

Algérie - Royaume-Uni : L’expérience algérienne de lutte contre le terrorisme présentée à Londres devant les parlementaires du Commonwealth

Publié par DKnews le 01-04-2017, 18h49 | 38
|

L’expérience algérienne dans la lutte contre le terroriste a été présentée à Londres lors d’une Conférence parlementaire internationale sur la sécurité nationale et la cybercriminalité, organisée par l’association parlementaire du Commonwealth du 27 au 31 mars.

Des experts des Nations Unis, des ministres et des parlementaires représentants 37 pays du Commonwealth se sont intéressés à l’expérience algérienne acquise dans la lutte contre l’extrémisme violent, présentée par des représentants de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), seul parlement d’un pays non membre du Commonwealth à prendre part à la rencontre.

Les députés Chabane Belgacem et Djamel Madi ont présenté l’expérience algérienne dans la sécurité nationale et son rôle au niveau régional et international pour vaincre le terrorisme, de même que son engagement indéfectible dans la lutte contre ce phénomène, après le recouvrement de sa sécurité et stabilité.

Les participants à la rencontre se sont intéressés à connaitre comment l’Algérie a réussi à vaincre le terrorisme, alors qu’elle était isolée par le monde, et comment dans sa lutte contre ce phénomène, elle a préservé les droits de l’Homme, pour être aujourd’hui une référence mondiale dans l’éradication du terrorisme qui ne connaît plus de frontières, a souligné à l’APS le député Belgacem à l’issue de la rencontre. 

Les hauts responsables d’Etat et les experts qui sont intervenus ont reconnu que l’Algérie, avait souffert toute seule pendant des années de l’isolement pendant qu’elle confrontait un terrorisme aveugle, a-t-il dit.

Ce que le monde croyait, à ce moment, être un conflit interne à l’Algérie, s’est avéré une menace internationale et les intervenants ont admis que l’Algérie "est un partenaire incontournable dans la lutte anti-terroriste", a précisé le député.  

Confortée par la réalité de la menace internationale du terroriste qui lui a donné raison, l’Algérie a mis à mal les thèses développées par certains de l’étranger lorsqu’elle combattait seule le terrorisme, tel que le qui tue qui, la question des disparus et l’affaire des moines de Tibhirines, ont souligné les députés algériens dans leurs interventions.  

Ils n’ont pas manqué de relever que des attentats comme celui du Boulevard Amirouche (1995-Alger centre), ont été revendiqués par des chefs terroristes à partir de Londres, New York, Paris, qui ont été rattrapés par l’histoire. 

Par ailleurs, les experts et parlementaires internationaux ont été attentifs à la situation de l’Algérie après cette décennie noire, lorsqu’elle s’est trouvée face aux défis de restituer la crédibilité de l’Etat et l’image du pays, de remettre en place les institutions, et adapter ses lois aux nouvelles donnes nationales et internationales.

Il s’agit de la stratégie et des efforts de prévention contre le terrorisme et l'extrémisme violent, et les différents mécanismes politiques, sociaux, éducatifs, culturels, médiatiques et de développement, visant à maintenir la stabilité et la paix et les consolider.  La sécurisation des frontières contre la menace terroriste émanant des pays voisins, tels que la Libye et le Mali, a également été au centre des interventions. 

Les débats se sont intéressés également à tout le travail diplomatique accompli par l’Algérie dans la résolution des conflits régionaux ou internationaux, avec le principe du respect de volonté des peuples et la souveraineté interne des Etats.  Outre les parlementaires du Commonwealth, plus de 80 ministres de la sécurité nationale, des présidents des comités de sécurité nationale et des experts internationaux ont pris part à la rencontre.

L’Algérie, pionnière dans la lutte contre le terrorisme, sujet prédominant de la rencontre, a été un partenaire incontournable pour la conférence, ont relevé les représentants de l’APN.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.