Sports

Equipe nationale de football : Les demi-finales de la CAN-2019, l'objectif assigné au sélectionneur à Alkaraz

Publié par DKnews le 19-04-2017, 16h50 | 44
|

Le nouveau sélectionneur de l'équipe nationale de football l'Espagnol Lucas Alkaraz s'est engagé avec la fédération algérienne (FAF) pour un contrat de deux années avec l'objectif principal de qualifier les Verts pour la prochaine Coupe d'Afrique des nations CAN-2019 au Cameroun et atteindre les demi-finales de cette compétition.

«Je me suis engagé pour un contrat de deux années avec l'objectif de qualifier la sélection à la CAN-2019 et atteindre le dernier carré de ce tournoi», a affirmé le nouveau coach national lors d'un point de presse tenu au Centre technique national de Sidi Moussa (Alger).

Agé de 50 ans, Alcaraz est arrivé à Alger mardi soir pour entamer ses fonctions à la tête du «Club Algérie».

Les Verts, qui restent sur une élimination sans gloire au premier tour de la dernière Coupe d'Afrique des nations CAN-2017 au Gabon, connaissent ainsi leur troisième coach en moins d'une année. Au cours de ce face à face avec la presse, le technicien espagnol a révélé qu'il allait se déplacer à Oran vendredi pour assister au match MCO-MC Alger comptant pour la mise à jour de la 20e journée du championnat.

Le nouveau sélectionneur va travailler avec deux collaborateurs espagnols, lÆadjoint Jesus Canadas et le préparateur physique Miguel Angel Campos, alors qu'un second adjoint algérien et un entraineur des gardiens local seront désignés dans les prochains jours.

Alcaraz dirigera son premier match officiel lors du week-end du 9, 10, 11 juin prochain à domicile face au Togo, dans le cadre de la première journée (Gr.D) des qualifications de la CAN-2019.


Alcaraz : Les adjoints «algériens» seront «choisis par la Fédération»

Les deux techniciens algériens, dont un entraîneur des gardiens de but, qui seconderont l'Espagnol Lucas Alcaraz dans sa nouvelle mission à la tête des Verts, seront incessamment choisis par la Fédération algérienne de football (FAF), a annoncé mercredi à Alger l'ancien coach du FC Grenade.

«La FAF connaît mieux les techniciens locaux. Le mieux donc c'est que ce soit elle qui choisisse l'adjoint algérien et l'entraîneur des gardiens qui m'accompagneront dans ma mission» a expliqué Lucas Alcaraz en conférence de presse, au Centre technique national (CTN) de Sidi-Moussa (Alger).

Alcaraz (50 ans) avait lui-même choisi ses premiers collaborateurs à la barre technique des Verts, à savoir : le premier adjoint Jesus Canadas et le préparateur physique Miguel Angel Campos, en laissant à la FAF le soin de désigner les deux autres techniciens : un adjoint et un entraîneur des gardiens, car ces derniers seront Algériens, faisant que théoriquement, l'instance fédérale soit la mieux placée pour les désigner.

«Ma première mission consiste à mieux connaître les joueurs et le football algérien, pas uniquement à travers les professionnels qui évoluent à l'étranger, mais aussi à travers les joueurs locaux et les jeunes.

Je vais d'ailleurs me déplacer à Oran, pour assister au match MC Oran - MC Alger, car il y aura probablement beaucoup de choses à voir» a prédit l'Espagnol.

Le parcours en club des joueurs internationaux sera «minutieusement suivi», selon Alcaraz.
Après quoi, les techniciens chargés de cette mission lui présenteront un fiche détaillée sur chaque élément, à la veille de chaque stage, pour qu'il puisse prendre ses dispositions, en terme de volume de travail pour chaque joueur.

Pour une meilleure connaissance des joueurs locaux et des jeunes prometteurs, Alcaraz a annoncé qu'il projette de «travailler en étroite collaboration avec les entraîneurs de clubs», qui selon lui «connaissent mieux ce potentiel renfort en équipe nationale», car ils suivent leur évolution au quotidien.

«J'espère pouvoir réunir les joueurs locaux au moins une fois par mois, pour poursuivre le travail en dehors des dates Fifa» a ajouté l'Espagnol, en promettant «d'apprendre le français le plus tôt possible» pour faciliter la communication avec tout le monde.


Alcaraz, un entraîneur "rigoureux" qui "apprend vite"

Le nouvel entraîneur de la sélection algérienne de football, l'Espagnol Lucas Alcaraz s'est présenté comme étant "un coach rigoureux" qui "apprend vite" et qui cherche constamment à produire un meilleur travail", lors d'une conférence de presse, tenue mercredi à Alger.

"Je ne me considère pas comme un entraîneur trop dur, mais je ne suis pas trop doux non plus" a commencé par rétorquer l'Espagnol à un journaliste qui lui avait demandé s'il avait "autant de poigne" que le Bosnien "Vahid Halilhodzic", avant de se présenter comme "un coach rigoureux", qui rassemble constamment de nouvelles informations susceptibles de l'aider à "produire un meilleur travail" a-t-il indiqué lors de sa première sortie médiatique au Centre technique de la FAF à Sidi-Moussa.

Alcaraz (50 ans) s'est dit "conscient qu'un choix ne fait jamais l'unanimité, car les gens voient les choses différemment", mais il s'est engagé à faire de son mieux pour être à la hauteur de ce que "le peuple algérien attend" de lui.

"J'ai réussi à convaincre le président de la FAF de me confier cette tâche, et j'espère qu'avec le temps, je parviendrai à convaincre d'autres personnes, à travers mon travail et mes résultats" a ajouté Alcaraz.

Après une élimination sans gloire au premier tour de la dernière Coupe d'Afrique des nations (CAN-2017) au Gabon, les l'Algériens ont espéré le recrutement d'un technicien de renom pour redorer le blason de leur sélection nationale, et bon nombre d'entre eux ont été surpris par le choix du président de la FAF, Khereddine Zetchi, qui a finalement jeté son dévolu sur un technicien au CV peu fourni.

"Lorsque j'ai dirigé mon premier club de 2e division, je n'avais pas beaucoup d'expérience dans ce palier, et c'était la même chose lorsque j'ai pris mon premier club de première division, puis mon premier club étranger.

Mais j'ai appris à chaque fois et je suis devenu meilleur avec le temps.  Je reconnais que prendre les destinées de la sélection algérienne est, pour l'heure, le plus gros défi de ma carrière, mais comme cela a été précédemment le cas, j'espère apprendre vite, pour être à la hauteur" a promis l'Espagnol.

Alcaraz a indiqué que son principal objectif est de qualifier les Verts pour la CAN-2019 au Cameroun, où il essayera par la suite d'atteindre les demi-finales, mais il ne compte pas pour autant "renoncer" à d'autres objectifs à court terme, comme les qualifications au Mondial-2018.

"Ce sera difficile, certes, car la situation actuelle de la sélection algérienne est ce qu'elle est. Mais une chose est sûre, nous jouerons chaque match avec l'intention de le gagner" a assuré l'Espagnol.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.