Monde

GuinéeBissau : Le Conseil de sécurité de l'ONU préoccupé par l'impasse politique en Guinée-Bissau

Publié par DKnews le 13-05-2017, 16h19 | 10
|

Le Conseil de sécurité des Nations Unies s'est dit profondément préoccupé par la poursuite de la crise politique et institutionnelle en Guinée-Bissau en raison de l'incapacité des acteurs politiques à parvenir à une solution durable et consensuelle.

Dans une déclaration publiée vendredi soir, les membres du Conseil de sécurité ont salué les efforts et le leadership de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et se sont félicités de la visite de sa mission ministérielle de haut niveau les 23 et 24 avril 2017 dans le but d'évaluer l'état de la mise en oeuvre de l'Accord de Conakry, signé en octobre 2016, pour sortir la Guinée-Bissau de la crise.

A cet égard, les membres du Conseil de sécurité ont souligné «la nécessité d'un soutien et d'un engagement continus de la communauté internationale pour soutenir les efforts régionaux en vue de résoudre l'impasse politique», en demandant aux parties prenantes bissau-guinéennes de s'abstenir de mesures susceptibles d'accroître les tensions et d'inciter à la violence et de respecter strictement l'Accord de Conakry et la feuille de route de la CEDEAO.

Ils ont invité le président José MarioVaz à nommer un Premier ministre dont la sélection respecte les dispositions de l'Accord de Conakry. Ils ont par ailleurs appelé les dirigeants bissau-guinéens à respecter leur engagement à ramener la stabilité en engageant un véritable dialogue, notamment sur la révision constitutionnelle, et en trouvant un terraind'entente pour une résolution rapide de la crise politique.

Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU se sont enfin déclarés prêts à prendre les mesures nécessaires pour répondre à une aggravation de la situation en Guinée-Bissau.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.