Monde

Nigeria : Six villageois tué par Boko Haram dans le nord-est

Publié par DKnews le 15-05-2017, 17h10 | 17
|

Six villageois qui travaillaient dans leurs champs près de la grande ville de Maiduguri, ont été assassinés par des éléments présumés du groupe terroriste Boko Haram, selon des médias.

Des hommes sont arrivés, samedi,en moto dans le village d'Amrawa, situé à 16 kilomètres de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno, alors que les agriculteurs labouraient les champs.   «Ils ont attaqué les villageois avec des machettes et ont volé les semences destinées à être plantées quelques jours avant les premières pluies de la  saison», a indiqué Ibrahim Liman, un membre des milices d'auto-défense civiles cité par l'agence française AFP .

«Ils ont égorgé six fermiers et les autres se sont enfuis», a-t-il ajouté. Masida Bunu et Rahis Musa, des habitants d'Amrawa, ont confirmé ce témoignage. Les milices ont chassé les combattants jusque dans un village voisin «et ont tué quatre terroristes», selon M. Liman.

Le gouvernement nigérian et l'armée assurent que Boko Haram n'est plus en mesure d'engager des attaques de grande envergure mais les attentats-suicides et les raids armés continuent de faire peser une menace sur les pourtours du Lac Tchad.

Ces nouvelles violences montrent la vulnérabilité des communautés rurales à un moment où les autorités encouragent les populations déplacées à rentrer chez elles et cultiver les champs. Le conflit entre l'armée et Boko Haram a fait au moins 20.000 morts et plus de 2 millions de déplacés depuis 2009, dont une grande partie vivent dans des camps financés par l'Etat et par les ONG internationales.

Le nord-est du Nigeria est frappé par une grave crise alimentaire et les villageois n'ont pas pu cultiver les champs pendant trois saisons des pluies d'affilée.

Les combattants de Boko Haram mènent des raids réguliers pour piller les récoltes et le matériel agricole et la région est infestée de mines anti-personnelles.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.