Coopération

Algérie-Etats Unis : Lamamra évoque la coopération bilatérale avec deux hauts responsables du Congrès américain

Publié par DKnews le 19-05-2017, 18h07 | 24
|

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra, s’est entretenu à Washington avec deux hauts responsables du Congrès dans le cadre de sa visite de travail qu’il effectue aux Etats-Unis.M. Lamamra a eu d’abord des discussions au siège du Congrès avec le président de la commission des affaires étrangères de la chambre des représentants, M. Ed Royce.

Il s’est ensuite entretenu avec le président de la commission des affaires étrangères du Sénat, le républicain Bob Corker.

« Nous avons passé en revue les relations bilatérales et focalisé également sur un certain nombre de questions internationales comme la lutte contre le terrorisme», a déclaré à l’APS M. Lamamra à l’issue de ces deux entretiens.

A ce propos, le ministre a précisé avoir évoqué «l’expérience conduite par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, qui consiste à utiliser à la fois la légitime défense à travers les moyens de défense et de sécurité et les solutions politiques et sociales à travers la réconciliation nationale et la concorde civile».

Les discussions ont également porté sur les réformes politiques menées par l’Algérie et les élections législatives du 4 mai dernier.

Au plan régional, le ministre a indiqué que la partie américaine comprend l’intérêt de l’Algérie pour la stabilité de la Libye et la nécessité de parvenir à une solution politique émanant d’un dialogue entre l’ensemble des parties libyennes «Tous nos interlocuteurs américains ont salué les efforts et la persévérance de l’Algérie et ont compris son intérêt pour la stabilité de la Libye, a-t-il souligné.

« De la même manière, la réussite de la médiation menée par l’Algérie au Mali a été saluée par nos interlocuteurs «, a déclaré M. Lamamra après une série de discussions avec des responsables américains, dont le secrétaire d’Etat, Rex Tillerson.

Le ministre a relevé que l’exécutif américain, y compris Rex Tillerson, appréciait les efforts entrepris par l’Algérie en tant qu’exportateur de paix et de stabilité dans la région.

M. Lamamra rencontre à Washington les membres du Caucus Algérie au Congrès américain

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra, a rencontré jeudi à Washington les membres du caucus Algérie au Congrès américain avec les quels il a discuté de l'intensification des relations économiques algéro-américaines.

La rencontre s’est déroulée en présence notamment du président du Caucus Algérie (Algeria Caucus), le congressman Sean Duffy, ainsi que de l’ambassadeur d’Algérie à Washington, Madjid Bouguerra et du représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations Unies, Sabri Boukadoum.

L’échange avec ce groupe de congressmen, amis de l’Algérie, a porté essentiellement sur les nouvelles mesures législatives et réglementaires en matière d’investissement et d’amélioration du climat des affaires en Algérie, a indiqué à l’APS M. Lamamra en marge de cette entretien.
Le ministre a fait savoir qu’il avait expliqué au Caucus ces nouvelles incitations à l’investissement mises en place par le gouvernement.

L’exposé avait pour objectif de «répondre à certaines interrogations et questions posées par la communauté d’affaire américaine concernant le climat d’investissement en Algérie», a-t-il dit. « Nous avons partagé ces informations avec nos amis membres du Caucus qui les ont accueillies avec beaucoup de satisfaction.

Nous avons expliqué que ces interrogations trouveront des réponses satisfaisantes dans le textes législatifs et réglementaires qui ont été considérablement modernisés «, a-t-il ajouté.

Durant cet échange avec les membres de la chambre des représentants, le ministre a relevé que « les pratiques de l’administration algérienne ont été simplifiées et devenues des moyens d’incitation à l’investissement et à l’édification de partenariats avec les opérateurs économiques algériens «. M. Lamamra a expliqué que le caucus Algérie est «convaincu de la nécessité de développer davantage le partenariat économique entre l'Algérie les Etats-Unis qui, par ailleurs, commence à s’élargir à d’autres secteurs comme l’agriculture et l’industrie pharmaceutique après avoir été cantonné dans le secteur des hydrocarbures.

Le caucus a estimé que l’Algérie était en mesure de devenir un pôle d’attraction pour l’investissement américain eu égard à son potentiel économique important et aux possibilités considérables qu’offre son marché.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.