Histoire

Révolution : Ali Maachi, l'artiste martyr qui a combattu par sa plume, sa voix et sa musique

Publié par DKnews le 09-06-2017, 17h07 | 21
|

L'artiste martyr, Ali Maachi a grandement contribué à la guerre de libération, en combattant le colonialisme français par sa plume, sa voix et sa musique, a déclaré mercredi à Alger Bachir Madini, professeur à l'université de Blida. Lors d'une conférence historique organisée au Musée nationale du moudjahid à l'occasion du 59e anniversaire de la mort de Ali Maachi, M. Madini a souligné que ce dernier était «le meilleur ambassadeur de la révolution algérienne» à travers ses paroles et ses compositions.

Ali Maachi qui a donné sa vie pour une Algérie libre a soutenu la cause nationale à travers son talent de parolier et de compositeur.

De par l'impact de ses £uvres tant à l'intérieur qu'à l'exterieur du pays, l'artiste martyr, qui a incarné le combat pour l'indépendance de son pays, il est incarcéré en juin 1958 et exécuté dans sa ville natale. Né le 12 aout 1927 à Tiaret, Ali Maachi a fait des études primaires qu'il a abandonné pour aider son père agriculteur. Par la suite, il rejoint les forces navales de l'armée française dans la ville de Bizerte (Tunisie) pour accomplir son service militaire.

En 1953, il fonde une troupe musico-théâtrale qu'il nomme «Saffir Ettarab», après quoi il se rend à Alger où il suit une formation qui lui permet de travailler en tant qu'ingénieur de son à la radio.

Ali Maachi rejoint les rangs de la guerre de libération en 1957. Il est chargé de faire le tirage et la distribution du texte de l'hymne national . Arrêté et torturé, le chanteur et deux autres camarades -Djilali Benstora et Mohamed Djahlene - sont lâchement assassinés.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.