Forum

Conférence de presse dimanche de la Fédération algérienne des consommateurs au Forum de DK News : Aïd El Fitr/La FAC met en garde contre les vêtements de mauvaise qualité

Publié par Par Rachedi Rachid DKNEWS le 18-06-2017, 16h40 | 27
|

A moins d’une semaine de l’Aïd El Fitr, la Fédération algérienne des consommateurs (FAC), a appelé hier les consommateurs algériens, à faire preuve de vigilance, de retenu et de bon sens lors de leurs achats, pour éviter d’exposer leurs enfants et leurs familles à des produits dangereux qui ne répondent pas aux normes de sécurité exigés.

A cet effet, le président de la Fédération, M. Hariz Zaki, a mis en garde lors de son passage au Forum de DK News, contre certains vêtements et chaussures de mauvaise qualité, qui en matière de prix défient toutes concurrence, mais en matière de sécurité et de santé sont loin de répondre aux normes préconisés. Confectionné entièrement à partir de textile de synthés pour les vêtements ou à base de cuire de synthèse pour les chaussures, ces produits sont inconfortables, dangereusement inflammables et peuvent provoquer des inflammations et des réactions allergiques. L’intervenant a également dénoncé la commercialisation de certains vêtements qui portent des inscriptions choquantes, contraires aux traditions et aux valeurs de la société algérienne. 

D’autre part, abordant les habitudes d’achat des algériens lors de cette période de fête, M. Hariz, a indiqué que 30% des familles préfèrent acheter les vêtements bien avant l’aïd, car le choix est bien plus large. «En moyenne, les familles algériennes dépensent entre 25 000 et 30 000 DA en vêtement, produits de beauté et gâteaux durant la fête de l’aïd, ce qui représente le salaire d’un mois pour un foyer composé de cinq personnes. Ces dépenses, qui pèsent lourd dans leur budget, viennent s’ajouter à celles du mois de ramadhan, et avec l’arrivée des vacances d’été et l’approche de la nouvelle rentrée scolaire, les consommateurs doivent surveiller leurs dépenses et redoubler de vigilance pour ne pas s’endetter et se retrouver dans une situation financière délicate qu’ils risquent de regretter», a-t-il ajouté.

Le président de la FAC qui a plaidé en faveur du renforcement du partenariat avec les turcs et les syriens dans le domaine du textile afin de hisser la production nationale dans le domaine, a encouragé les algériens à se retourner vers les habits traditionnels qui jouissent encore d’une grande popularité au sein de la société.

 

Permanence

Près de 36 000 commerçants réquisitionnés pour l’Aïd

Quelques 35 785 commerçants dont 23 000 commerçants, 4 700 boulangeries, 131 laiteries et 40 unités de production d’eau minérale, ont été réquisitionnés par le ministère du Commerce pour assurer la permanence durant les deux jours de l’Aïd El Fitr, a indiqué hier le président de la Fédération algérienne des consommateurs. Cette mesure permettra d’assurer la continuité de l’approvisionnement des citoyens en produits alimentaires de large consommation.

 

Pour la première fois depuis plusieurs années

Un ramadhan sans pénurie ni hausse des prix  

Habitué depuis plusieurs années à vivre des ramadhans mouvementés marqués par des pénuries des produits alimentaires de large consommation et des hausses des prix inexpliqués, les algériens ont eu droit cette année, à un mois de carême exceptionnel durant lequel une abondance sans précédent a été enregistrée, a indiqué M. Hariz. Une stabilité des prix des fruits et légumes et des viandes blanches a été observée à travers les marchés au cours des trois premières semaines du mois. Seules les viandes rouges dérogent à la règle. «De leur côté, les produits alimentaires manufacturés et les légumes secs sont disponibles mais leurs prix restent relativement chère et ce à cause de l’inflation qui a atteint 7% au cours du mois d’avril dernier», a indiqué M. Hariz.

 

 Abidi Mohamed vice-président de la FAC

«Les familles algériennes dépensent deux à trois fois plus durant le ramadhan»

D’après les chiffres présentés par la FAC, l’Algérie compte aujourd’hui près de 8 millions de foyers, avec une moyenne de 5 personnes par famille. Au cours de l’année, ces familles dépensent en moyenne près de 36 000 DA, ce qui représente deux fois le salaire national minimum garanti  (SNMG). Toutefois, avec l’arrivée du mois de ramadhan, les algériens ont tendance à consommer plus. Certaines familles ont même recours à l’endettement pour subvenir à leurs besoins. «Durant cette période, les dépenses atteignent des records. Jusqu’à 75 000 DA par foyer», a indiqué M. Abidi.

 

Gaspillage

10 millions de baguettes jetées chaque jour dans les poubelles

Au cours du mois de ramadhan, les dépenses augmentent et le gaspillage aussi. De par sa disponibilité et son prix bas qui le rend relativement accessible à toutes les classes de la société, le pain fait l’objet d’un gaspillage démesuré. Ainsi, près de 10 millions de baguettes d’une valeur de 8 milliards de centimes, finissent chaque jour dans les poubelles. Au total, 300 millions de baguettes seront jetées par les algériens d’ici la fin du mois sacré. Ce gaspillage qui a un impact direct sur l’économie nationale, touche d’autres produits à l’image des boissons gazeuses. D’après la FAC, 11 millions de litres sont produites par jour alors que les besoins nationaux ne dépassent pas les 5,5 millions de litres. Le reste de cette production finira dans les décharges.

R.R.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.