Economie

Changes : L'euro baisse un peu face au dollar

Publié par DK News le 11-08-2017, 21h06 | 6
|

L'euro perdait un peu de terrain hier face au dollar dans un marché dominé par la prudence avant les chiffres de l'inflation américaine pour juillet et dans un contexte de tensions géopolitiques accrues entre la Corée du Nord et les Etats-Unis.

L'euro valait 1,1758 dollar contre 1,1772 dollar jeudi soir. La monnaie européenne baissait également face à la devise nippone, à 128,15 yens pour un euro - tombant même le matin à 128,07 yens, au plus bas en cinq semaines - contre 128,56 yens la veille.

Le dollar aussi baissait face à la devise japonaise, à 108,99 yens pour un dollar - après avoir atteint 108,91 yens dans l'après midi, son niveau le plus faible en deux mois - contre 109,20 yens jeudi soir.

"L'attention du marché pourrait bien revenir sur les fondamentaux économiques, au moins temporairement, avec la publication des dernières données sur l'inflation aux Etats-Unis", prévue à midi, a observé un analyste.

"La récente faiblesse de l'inflation a poussé les investisseurs à réduire leurs attentes vis-à-vis du resserrement de la politique monétaire de la Fed (Réserve fédérale américaine)" et la date attendue de la prochaine hausse des taux d'intérêt a ainsi été repoussée au début de l'année prochaine, ce qui a lourdement pesé sur le dollar ces derniers mois, a expliqué la même source.

La prudence des cambistes vis-à-vis des perspectives économiques aux Etats-Unis a été ravivée jeudi par l'annonce d'un recul inattendu des prix à la production en juillet dans le pays, donnant un coup de frein à la tentative de reprise du billet vert amorcée vendredi dernier par un rapport mensuel sur l'emploi et le chômage encourageant.

L'inflation et la santé du marché du travail sont les deux principaux éléments décortiqués par la banque centrale américaine pour décider de sa politique monétaire.

"L'inflation est l'une des principales sources d'inquiétudes pour la Fed et l'une des raisons pour lesquelles elle n'a pas suivi un rythme de hausse de taux plus soutenu, donc des chiffres décevants pourraient mettre de nouveau à mal les perspectives du dollar", a prévenu un autre analyste.

Mais les cambistes restaient dans l'ensemble attentifs à l'évolution des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

La joute verbale entre le président américain Donald Trump et le régime nord-coréen cette semaine a sorti le marché d'une certaine torpeur estivale.

La monnaie britannique montait légèrement face à la monnaie unique, à 90,63 pence pour un euro, et se stabilisait face au dollar, à 1,2973 dollar pour une livre.

La monnaie suisse s'appréciait face à l'euro, à 1,1292 franc pour un euro, ainsi que face au dollar, à 0,9605 franc pour un dollar.

La devise chinoise repartait à la baisse face au billet vert, à 6,6663 yuans pour un dollar contre 6,6470 yuans jeudi après midi quand elle avait atteint son niveau le plus fort en fin d'échanges depuis fin août 2016.

L'once d'or valait 1.288,14 dollars, contre 1.284,40 dollars jeudi soir.

Le cours de l'once de métal jaune est monté vendredi matin à 1.289,08 dollars, son niveau le plus élevé en un peu plus de deux mois.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.