Monde

Accord nucléaire : l'Iran accuse Trump de « mauvaise foi »

Publié par DKnews le 12-08-2017, 16h28 | 12
|

L'Iran a accusé vendredi le président américain Donald Trump de faire preuve de "mauvaise foi", en réponse aux récents propos du président américain sur l'accord nucléaire signé en 2015 entre Téhéran et les grandes puissances.

Le président des Etats-Unis "a toujours voulu tuer" l'accord, a tweeté le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, en référence au texte signé en juillet 2015 à Vienne.
"Pour éviter l'isolement, il essaie de blâmer l'Iran", a ajouté le chef de la diplomatie iranienne, accusant M. Trump de "mauvaise foi".

Jeudi, le président américain a estimé que l'Iran ne respectait pas "l'esprit" de l'accord, réaffirmant par ailleurs sa conviction qu'il s'agissait d'un texte "horrible".

"Personnellement, je ne crois pas que l'Iran soit en conformité avec l'accord", a-t-il estimé.
L'accord conclu entre Téhéran et les grandes puissances (Etats-Unis,France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) prévoit que l'Iran limite son programme nucléaire à des usages civils en échange de la levée progressive des sanctions internationales prises à son encontre.

Contrairement à la précédente administration américaine de Barack Obama, celle de Donald Trump a adopté une attitude hostile à l'Iran et a vivement critiqué l'accord nucléaire. M. Trump a qualifié ce texte de "pire accord" jamais paraphé par les Etats-Unis et accusé Téhéran de continuer à soutenir des groupes extrémistes au Moyen-Orient.

Les Etats-Unis ont imposé en juillet de nouvelles sanctions visant le programme de missiles balistiques de l'Iran.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.