Actualité

Souk Ahras : Le périmètre irrigué de Sedrata, une valeur ajoutée pour le secteur de l’agriculture

Publié par DK News le 12-08-2017, 20h30 | 10
|

Le périmètre irrigué de la ville de Sedrata, dans la wilaya de Souk Ahras, qui est passé de 1500 hectares à 2 200 ha constitue "une véritable valeur ajoutée" pour le secteur de l’agriculture dans la wilaya, a-t-on estimé hier à la direction locale de l’agriculture.

Ce périmètre irrigué, alimenté depuis le barrage d'Oued Charef, a été, au cours de cette saison agricole, "d’un grand apport" notamment devant la faible pluviométrie ayant caractérisé la région cette saison et sa répercussion sur la production agricole notamment les céréales, a précisé la même source. Le recours à l’irrigation complémentaire depuis le périmètre de Sedrata, située 50 km à l’est du chef- lieu de wilaya, a permis de "sauver" la production agricole, notamment les céréales, la pomme de terre, la tomate et l’oignon. L’extension de ce périmètre irrigué, exploité par 96 opérateurs des secteurs privé et public, a participé aussi bien à l’amélioration des productions des légumes, pomme de terre et tomate notamment, qu’au développement de la filière céréalière à travers l’utilisation de la technique d’irrigation d’appoint, a ajouté la même source.

Le périmètre irrigué de Sedrata, alimenté depuis le barrage d’Oued Charef, comprend de nombreux équipements, principalement des pompes submersibles et des moteurs de 250 kw, a précisé la même source, indiquant que 20 agriculteurs ont formulé des demandes pour l’acquisition des équipements devant leur permettre d’exploiter les eaux du périmètre irrigué. Les services agricoles ont également ajouté que neuf (9) agriculteurs, détenteurs de contrats de concession, se sont déjà dotés du matériel nécessaire pour l’irrigation de leurs champs agricoles depuis le périmètre de Sedrata.

Plusieurs campagnes de sensibilisation ont été organisées par la chambre d’agriculture, en coordination avec la coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS) et l’Office national d'irrigation et de drainage (ONID), au profit des agriculteurs de la région, bénéficiaires des eaux du périmètre irrigué de Sedrata pour les encourager à l’adoption de l’agriculture intensive dans l’objectif de diversifier la production agricole, a-t-on noté.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.