Histoire

Tlemcen : Les contributions de Mouloud Maameri dans la lutte anticoloniale et la préservation de l'unité mises en exergue

Publié par DKnews le 21-08-2017, 17h01 | 11
|

Les participants au colloque national sur la personnalité de Mouloud Maameri et ses contributions durant la guerre de libération ont mis en exergue, samedi à Tlemcen, le talent de cet écrivain chevronné et chercheur pour contrer le colonialisme français et ses contributions dans la préservation de l'unité nationale et de la langue amazighe.

Le président du Haut commissariat à l'Amazighité, Si El Hachemi Assad a soutenu que Mouloud Maameri avait des idées rayonnantes pour faire connaitre la question algérienne, contribuer, en tant que fervent défenseur, à faire sortir l'amazighité du tunnel dans laquelle elle était confinée et £uvrer à sa promotion.

M. Assad a indiqué que Mouloud Maameri a toujours mis la question algérienne au c£ur de ses £uvres littéraires et a £uvré, avec la force de sa plume en langue française, pour dire à la France qu'il était Algérien, citant au passage ses meilleures £uvres dont "L'Opium et le bâton", "Le sommeil du juste" et "La colline oubliée".

La caravane littéraire commémorant centenaire de la naissance de l'écrivain et chercheur défunt Mouloud Maameri, placée sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, se veut une continuité pour honorer cet écrivain et chercheur en raison de son expérience dans la lutte anticoloniale, a-t-il encore souligné.

Si El Hachemi Assad a estimé que cet événement est une occasion pour renouveler le sentiment patriotique et l'amour de l'Algérie et renforcer cet esprit d'attachement aux valeurs consacré dans la Constitution, déclarant que Mouloud Maameri a contribué à la préservation de l'unité nationale et que "le rendez-vous d'aujourd'hui est un moment fort pour honorer cette personnalité qui reste une source d'inspiration et de fierté en Algérie".

Plusieurs thématiques ont été abordés lors de cette rencontre animée par des enseignants universitaires ayant revisité la vie de Mouloud Maameri et sa contribution durant la guerre de libération nationale à travers ses différents écrits qui expriment les souffrances du peuple algérien du joug colonial.

Un enseignant de l'institut d'interprétariat de l'Université d'Alger, Cherif Ghebalou a évoqué l'intérêt que portait Mouloud Maameri à la guerre de libération et ses trouvailles pour avoir su utiliser sa plume comme moyen d'expression pour défendre la cause algérienne, en témoigne ses £uvres littéraires.

Le spécialiste en littérature amazighe, Necib Youcef a abordé que ce qu'a écrit Mouloud Maameri sur les affres de la guerre et les souffrances de la classe intellectuelle durant la période coloniale, soulignant que Mouloud Maameri était humble et entretenait de bons rapports avec le simple citoyen sachant gagner la confiance des autres pour rassembler les pièces du patrimoine matériels partant de la conviction et de l'intérêt de le transcrire.

Il a rappelé que Mouloud Maameri a énormément contribué à la préservation du Ahalil, classé patrimoine mondial et a recueilli la poésie de la Kabylie et structuré le centre de recherche en anthropologie après l'indépendance.

L'enseignant de littérature à l'université de Tizi Ouzou, Belaïd Salah a, dans son intervention, estimé que Mouloud Maameri est une "légende" en raison des travaux qu'il a réalisés et les conditions difficiles dans lesquelles il travaillait pour faire aboutir la question algérienne aux Nations unies, tout en situant le rapprochement entre les langues arabe et amazighe et de la nécessite de faire participer l'Académie de la langue Arabe pour traduire ses écrits et accompagner le HCA dans l'organisation d'autres caravanes pour promouvoir tamazight et encourager son enseignement.

Des publications de Mouloud Maameri ont été présentées au public en marge de cette rencontre à travers cette bibliothèque itinérante qui a visite le palais de la culture "Abdekrim Dali".
En outre, l'artiste Hadj Ghafour a été honoré par le Haut commissariat à l'Amazighité en consacrant un portrait à cet artiste par le dessinateur Ali Dibane.

Ce colloque national a été organisé par le HCA dans le cadre de la caravane littéraire du centenaire de l'écrivain et chercheur, Mouloud Maameri.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.